Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Les tablettes incitent à la dépense

Le Figaro19/01/2012 à 17:33
La montant de leurs achats sur les sites de e-commerce est 21% plus élevé que chez la moyenne des internautes. Ces clients sont plus jeunes et habitent plus souvent en ville.

Les sites d'e-commerce ont tout intérêt à choyer les utilisateurs de tablettes. Selon une étude d'Adobe, ces acheteurs dépensent en moyenne 21% plus que le reste des internautes lors de chaque achat. En 2011, leur panier moyen lors de chaque achat était de 123 dollars, contre 102 dollars pour les utilisateurs de PC et 80 dollars pour les acheteurs sur smartphones. De plus, le taux de conversion, c'est-à-dire la part des visites qui se termine par un achat, très bas lors d'une visite depuis un téléphone, s'approche des habitudes du secteur (2,3%, contre 0,6% sur smartphone).

Pourquoi une telle appétence des utilisateurs de tablettes pour l'achat en ligne? Selon Adobe, qui a observé 16 milliards de visites sur plus de 150 cybermarchands américains de renom en 2011, ces clients, plus urbains et plus jeunes, ont des revenus supérieurs aux autres acheteurs en ligne. De plus, ils naviguent davantage depuis leur domicile et le weekend, dans des conditions qui seraient plus propices aux achats. D'après une autre étude de 2011 de l'Online Publishers Association, lorsque des Américains ont une tablette chez eux, ils sont plus de la moitié à préférer l'utiliser (52%) lors de leurs achats, contre 40% pour l'ordinateur, une tendance aussi observée pour la navigation sur Internet, les jeux et la lecture d'informations.

Si la part des tablettes dans l'e-commerce doit être relativisée, puisque ce nouveau mode d'accès ne représente encore que 4% des visites de sites d'e-commerce, Adobe recommande déjà aux éditeurs d'adapter leurs sites pour ce nouvel écran. Ce discours rejoint l'analyse de Jeff Bezos, le fondateur d'Amazon, qui s'était réjoui de l'arrivée de l'iPad en 2010. Depuis, l'e-commerçant a poussé la stratégie encore plus loin, en développant le Kindle Fire. Vendue moins chère que celle d'Apple (200 dollars), cette tablette est livrée avec un abonnement à un service premium d'Amazon, qui incite à télécharger du contenu et à réaliser des achats dans le magasin en ligne.

LIRE AUSSI:

» La sortie de l'iPad 3 serait prévue en mars

» Les tablettes ont transformé les PC en ultrabook

» L'«ordinateur à 100 dollars» se réinvente en tablette


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.