1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Les stations de ski font le plein
Boursorama avec AFP Services14/03/2019 à 10:37

Ces trois derniers mois, la fréquentation des stations de sports d'hiver a été stable par rapport à 2018, avec un taux d'occupation des logements de 88%.

Des skieurs sur un télésiège, le 29 janvier 2019 à Orbey, dans le Haut-Rhin (illustration) ( AFP / FREDERICK FLORIN )

Avec une neige abondante et le soleil au rendez-vous, la saison qui s'achève fut globalement bonne dans les stations de ski. Cet hiver, la fréquentation a été stable par rapport à l'an dernier et les exploitants se montrent optimistes pour les prochaines vacances de printemps, a annoncé l'Observatoire national des stations de montagne, jeudi 14 mars. En moyenne, le taux d'occupation des hébergements a atteint 88%, soit 0,3 point de moins qu'en 2018, a estimé l'Observatoire national, se basant sur une enquête de l'Association nationale des maires des stations de montagne(ANMSM) et Atout France.

LES HÔTELS, PLUS RECHERCHÉS QUE L'AN DERNIER

Les résidences de tourisme ont affiché pendant ces semaines de vacances un taux de 92% d'occupation, similaire à 2018. Même chose pour les locations entre particuliers, qui ont atteint 85%, comme l'an dernier, et 89% pour les agences immobilières.

Les hôtels ont connu quant à eux une hausse significative, passant de 79% de taux d'occupation en 2018, à 86% cette année. Une évolution qui peut s'expliquer par l'augmentation des courts séjours et la capacité des établissements à proposer des durées plus flexibles, selon l'Observatoire. À l'inverse, les clubs et villages de vacances accusent une légère baisse. À ce jour, sur l'ensemble de la saison, les taux d'occupation des hébergements enregistrent une progression de +0,9 point.

PLUS DE NÉERLANDAIS ET D'ALLEMANDS, MOINS DE RUSSES ET D'AMÉRICAINS

L'Observatoire constate par ailleurs de très fortes variations dans la clientèle internationale. L'enquête note, par exemple, une forte hausse de fréquentation pour les clientèles néerlandaises (+39%), allemandes (+35%) et espagnoles (+26%), mais une baisse significative pour les Britanniques (-2,6%), les Belges (-9%), les Russes (-35%) et les Nord-Américains (-25%). Ces variations peuvent s'expliquer en partie du fait des dates de vacances scolaires dans les pays concernés.

INSCRIPTIONS PLUS NOMBREUSES AUX COURS DE SKI

En termes de consommation, les responsables de stations constatent une progression en ce qui concerne les activités touristiques et les restaurants, et une stabilité pour les dépenses au sein des commerces. Le Syndicat national des moniteurs de ski français note qégalement une hausse de 4,2% des inscriptions aux cours de ski. Enfin, selon Nordic France, la fréquentation des domaines de ski de fond a connu une progression d'environ 15% par rapport aux vacances d'hiver 2018.

3 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • patricef
    14 mars09:54

    Feu vert pour plus de taxes

    Signaler un abus

  • brunett3
    14 mars09:38

    Tiens, je croyais qu'il n'y avait plus de sous, que le pouvoir d'achat était en berne ????

    Signaler un abus

  • bigot8
    14 mars09:12

    cool les français n ont pas d argent ! en 2019 aller au ski coute un bras

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Annonces immobilières

Les Risques en Bourse

Fermer