Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Les soldes d'hiver démarrent plus fort à Paris et en ligne qu'en province

RelaxNews09/01/2013 à 15:02

FEDOR_DZN / Shutterstock.com

(AFP) - Rendez-vous des chasseurs de bonnes affaires, les soldes d'hiver ont démarré plus fort mercredi sur internet et à Paris où, dans un contexte de crise, les professionnels évoquaient une "fréquentation plutôt en hausse", qu'en province, où l'affluence restait encore modérée.

Dans les grands magasins de la capitale, le rush traditionnel s'est produit dès l'ouverture des portes.

"Dès 07H30, il y avait déjà plusieurs centaines de personnes qui attendaient. Ca démarre très fort, avec déjà une croissance de chiffre d'affaires d'environ 10% par rapport à l'an dernier", a indiqué le directeur du Printemps Pierre Delarrey.

Aux Galeries Lafayette, les clients se pressaient aux rayons maroquinerie et chaussures. "Nos chiffres de vente sont déjà supérieurs à ceux que nous observions l'an dernier au même moment. L'appétit des clients pour les soldes ne se dément pas (...) malgré la multiplication des promotions tout au long de l'année", a estimé Paul Delaoutre, le directeur.

Sur internet, certains sites affichaient déjà une forte croissance des ventes: le chausseur Sarenza revendiquait dès 09H00 une hausse de 30% de commandes, son concurrent Spartoo avançait un chiffre de "21 paires de chaussures vendues par seconde".

Prudente, la Fevad, principale fédération des commerces en ligne, n'entend pas donner de chiffres avant lundi.

"Les soldes restent un moment incontournable aussi bien pour les commerçants qui peuvent déstocker avant la nouvelle collection, que pour les consommateurs, très attentifs aux prix et dont les achats sont désormais guidés par le contexte économique", a déclaré la ministre du Commerce Sylvia Pinel.

Pour donner le coup d'envoi national, elle s'est rendue dans un centre commercial de la banlieue ouest de Paris, So Ouest, comptant une centaine de boutiques.

Marinière pas soldée

"Ca commence très bien. Il y a déjà beaucoup de monde. Les clients savent que les bonnes affaires se font dès le début, ils sont donc venus tôt", a déclaré Nelly Païs, directrice du centre, qui attend environ 40.000 visiteurs pour ce premier jour, "soit le double d'un mercredi normal".

"On s'attend à ce que les premiers jours soient très forts", a renchéri une responsable du magasin Mango, qui affichait des démarques jusqu'à 50%.

A So Ouest, les clients étaient venus tôt. "Je suis une fidèle, je viens chaque année pour rhabiller toute ma famille. C'est l'occasion de se faire vraiment plaisir, en regardant un peu moins à la dépense", a expliqué Corinne, jeune mère de famille.

Jennifer, 24 ans, en recherche d'emploi, avoue elle avoir réduit un peu son budget cette année, aux alentours d'une centaine d'euros.

En province, l'affluence semblait nettement moindre qu'à Paris.

A Strasbourg, environ 80 clients - en majorité des femmes - attendaient devant les Galeries Lafayette un peu avant 8H00, mais les autres rues commerçantes restaient calmes malgré l'ouverture anticipée des magasins.

"C'est très calme, bien plus que pour les soldes d'été", constataient, à Lyon, certains vendeurs du centre commercial Confluence.

A Lille, la principale rue commerçante était juste un peu plus fréquentée que d'habitude. "C'est tranquille, il n'y a personne et il y a du choix", expliquait Véronique, qui a prévu d'utiliser les chèques Cadhoc de son entreprise pour "se faire plaisir".

L'affluence était également modérée rue Saint-Ferréol, la grande artère piétonne de Marseille, à l'exception notable de quelques enseignes de vêtements à bas prix, prises d'assaut.

"On a connu mieux", constatait une caissière des Galeries Lafayette où les clients regrettaient notamment des remises trop faibles à leur goût. "C'est pas assez soldé ça", lançait ainsi un homme à sa femme en reposant une paire de chaussures à moins 20%.

A Rennes, la fameuse marinière Armor Lux, portée par Arnaud Montebourg pour vanter les produits faits en France, n'était elle même pas soldée, a constaté une journaliste de l'AFP.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.