Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Les sites d'échange sur le Net veulent rassurer leurs usagers

Le Figaro15/11/2013 à 07:00
Selon un récent sondage, l'économie du partage sur la Toile connaît un véritable boom. Mais les internautes demandent davantage de garanties sur la qualité des produits et services proposés, et la sécurité des transactions. Les sites s'adaptent.

Voitures, logements, vêtements, livres, meubles et même crédits entre particuliers... Aujourd'hui tout ou presque s'achète et se vend sur la toile. Selon le baromètre PriceMinister-Rakuten et La Poste sur le «C to C» (échange entre particuliers), 9 internautes français sur 10 estiment que le web est le canal le plus efficace pour vendre entre eux. A condition de savoir à qui on achète... Plus des trois quarts d'entre eux jugent qu'un médiateur est nécessaire pour le bon déroulement des transactions. Toujours selon le baromètre, la «peur de se faire avoir» reste le principal frein au développement de l'économie de partage (76 % des sondés), devant le manque de garanties sur la qualité des produits et services proposés (55 %).

Pour y remédier, les sites surfant sur cette vague multiplient les fonctionnalités pour rassurer leurs utilisateurs. C'est le cas de BlaBlaCar (ex-Covoiturage.fr) qui depuis deux ans travaille sur une meilleure identification des «covoituriers» d'un jour. Le site créé en 2004 par Frédéric Mazzela a ainsi mis en place les profils «Dreams» (pour «déclared, rated, engaged, active, moderated et social») qui assurent une connaissance plus fine de l'utilisateur. Avec la notation, la vérification du compte en banque, le profil détaillé ou encore la concordance avec un compte Facebook ou Twitter, le niveau de confiance auprès des internautes de ces profils a atteint 4,2 - sur une échelle de 5 - contre 2,2 pour un parfait inconnu. Le site propose aussi la réservation et le paiement en ligne, qui a divisé par 10 les désistements de dernière minute.

Recours à un «tiers de confiance»

Du côté de l'américain Airbnb, qui propose de mettre son logement à disposition de voyageurs du monde entier, la question de la confiance est encore plus cruciale, car l'échange concerne un bien coûteux... et intime. «L'essor de l'économie de partage est fondamentalement lié à la possibilité d'être mis en relation avec quelqu'un via un tiers de confiance» détaille ainsi Nicolas Ferrary, le directeur France du site qui revendique 9 millions d'utilisateurs. Une plate-forme dédiée vérifie les identifications, permet de laisser des commentaires et surtout gère le paiement, ce qui permet à l'hôte d'être payé directement par le site. Enfin, tous les logements sont garantis à hauteur de 700.000 euros pour se prémunir - au moins en partie - de voyageurs indélicats.

Enfin chez Prêt d'Union, qui propose aux particuliers de se faire crédit entre eux, un algorithme de solvabilité donne le moyen de noter la fiabilité des emprunteurs et des prêteurs. Ce qui permet d'améliorer la détection d'éventuelles fraudes. Le tiers de confiance est ici assuré par la Banque de France en personne, qui a octroyé un agrément au site et s'assure de l'encadrement du recouvrement des prêts. Ces fonctionnalités ont permis de faire passer le montant moyen prêté de 5000 à 25.000 euros.


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.