Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Les sacrifices des Européens pour devenir propriétaire

Le Figaro11/11/2016 à 16:51

Pour acquérir un bien immobilier, un Européen sur deux a fait le choix d’un logement en mauvais état et deux sur trois ont réduit leur surface, selon une étude d’ING.

Pas moins de 56% des Européens s’attendent à une hausse des prix de l’immobilier en 2017. Dans 11 de ces 15 nations, plus de la moitié en sont persuadés. Seuls l’Italie, la Pologne, la France et l’Autriche ne sont pas dans ce cas. C’est l’un des principaux résultats de la cinquième étude annuelle d’ING, réalisée auprès d’environ 15.000 personnes, âgées de 18 ans et plus et résidant dans 15 pays du Vieux continent. Ce chiffre est stable par rapport à 2016, année où les prix ont peu évolué finalement. Et quand on demande aux Européens qu’elle est la principale raison de cette hausse des prix, 10 pays sur 15 répondent majoritairement les loyers. Les autres avancent comme explication les impôts, la hausse de la démographie ou le nombre trop faible à leurs yeux de construction de logements.

Car la particularité de l’étude de cette année, c’est qu’ING ne s’est pas intéressé cette fois-ci au niveau des prix mais au ressenti des Européens sur le sujet. Il en ressort que la plupart d’entre eux veulent toujours autant devenir propriétaires. Il faut dire que 77% des propriétaires européens se disent heureux de leur situation (contre 57% pour les non-propriétaires). Mais, pour accéder à la propriété, les particuliers doivent souvent revoir leurs projets de vie: 29% d’entre eux déclarent que l’état du marché immobilier les empêche de vivre seul et 22%, de changer d’emploi. Parmi les autres conséquences évoquées, le report d’une nouvelle naissance (16%), l’impossibilité de prendre sa retraite (13%) ou encore l’obligation de vivre avec ses parents (13%).

Cumuler plusieurs emplois pour devenir propriétaire

Surtout, les Européens doivent consentir à d’importants sacrifices. Deux sur trois ont réduit leur surface et près d’un sur deux ont choisi un quartier moins plaisant. D’autres efforts s’avèrent plus inquiétants: 1 Européen sur deux a ainsi fait le choix d’un logement en mauvais état. D’un point de vue financier, les pratiques varient d’un pays à l’autre: là où les Français préfèrent se constituer une épargne (50%) pour acquérir un bien immobilier, les Italiens cumulent plusieurs emplois (26%) et les Turcs demandent de l’aide à leurs parents (75%).

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.