1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Les retraites complémentaires du privé réindexées sur l'inflation jusqu'en 2022
Le Parisien10/05/2019 à 20:29

Les retraites complémentaires du privé réindexées sur l'inflation jusqu'en 2022

« L'année 2019 va se terminer mieux qu'elle n'a débuté pour les futurs retraités. » Ce commentaire de Frédéric Sève, négociateur pour la CFDT, résume bien le bilan de l'ultime réunion de négociation sur la retraite complémentaire, qui s'est tenue vendredi au sein de l'Agirc-Arrco. Entamées le 31 janvier, ces négociations mal engagées qui concernent quelque 16 millions de retraités du secteur privé, visaient à déterminer les règles applicables à la retraite complémentaire pour les quatre prochaines années.Le projet d'accord prévoit que le pouvoir d'achat de tous les retraités affiliés à l'Agirc-Arrco sera garanti par l'indexation des pensions complémentaires sur l'inflation dès l'automne prochain. « Le conseil d'administration pourra même donner un coup de pouce jusqu'à 0,2 point au delà de l'inflation si l'état des finances du régime le permet, et je pense qu'il le permettra dès cette année », explique Frédéric Sève. « C'est la première fois que le conseil d'administration pourra donner un coup de pouce au-delà de l'inflation », précise de son côté Philippe Pihe de FO. LIRE AUSSI > CSG des retraités : qui va être remboursé et de combienCette ultime réunion de négociation a permis aussi d'améliorer le dispositif d'acquisition par les actifs des points de retraite dès 2019. « Pour faire très-très simple, insiste Frédéric Sève, ce sera un peu comme si chaque année travaillée donne droit à plus de trimestres. Les futures retraites seront donc un peu plus élevées ».Deux raisons expliquent ces améliorations. D'abord la situation financière de l'Agirc-Arrco, dont le déficit 2018 ne sera « que » de 1,9 milliard d'euros contre 2,9 en 2017, confirmant un retour à l'équilibre plus rapide que prévu en 2015. Seconde raison les partenaires sociaux veulent montrer leur capacité à bien gérer le régime au moment le gouvernement ne cache plus son ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

13 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • jy831
    12 mai22:35

    Un cadre A ou ingénieur commence a l'indice 380 dans la fonction publique,c'est a dire a 4,69 x 380=1782 euros brut,soit un peu moins que 1500 euros net. Il est normal que cet agent gagne en point d'indice toute sa carriére. A combien commence un ingénieur dans le privé?....

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Annonces immobilières

Les Risques en Bourse

Fermer