Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Les promoteurs victimes d'un racket procédurier

Le Figaro19/05/2011 à 13:13
Les recours contre les permis de construire ont explosé à Marseille.

Le phénomène est national, mais à Marseille il atteint des proportions inégalées. Les recours de tiers contre les permis de construire explosent dans la Cité phocéenne. «C'est du racket organisé!», s'alarme Patrick Alary, président de la Fédération des promoteurs immobiliers de Provence qui dénonce «un système mafieux».

De 14 sur 9 opérations de promotion en 2007, les recours à Marseille sont passés à 61 sur 27 opérations en 2010-2011! Et ces procédures ne sont pas marginales puisqu'elles touchent, selon le professionnel, plus de 50% des opérations contre 10% au niveau national.

L'impact économique est considérable: «La plupart de ces recours sont abusifs et ils paralysent nos opérations», souligne Patrick Alary. La construction de 3000 logements est ainsi bloquée à Marseille, alors qu'il y a un besoin énorme. C'est une perte de 5000 emplois, non délocalisables, insiste Patrick Alary.

Ces recours ajoutés à la pénurie de terrain et aux modifications des dispositifs soutenant ce secteur (la loi Scellier et dispositif PTZ) ont fait plonger de plus de 50% les mises en vente de logements neufs au premier trimestre à Marseille. Et dans la foulée, les réservations ont chuté de 27%.

Les promoteurs n'entendent pas se laisser faire. Kaufman & Broad, victime d'un chantage sur plusieurs de ses opérations marseillaises de la part d'un ancien associé avec lequel il était en conflit, a fini par porter plainte. L'instigateur et son avocate ont été mis en examen pour «faux», «usage de faux en écritures privées», et «tentative d'escroquerie au jugement», et l'avocate fait l'objet d'une demande de radiation du barreau! Le jugement n'est pas encore intervenu.

Maîtres chanteurs

«C'est devenu une gangrène alors que moins de 0,5% des mètres carrés ayant obtenu un permis de construire voient leur permis annulé en justice. Les demandes peuvent aller jusqu'à un million de dollars sur une grosse opération», s'énerve Éric Foillard, associé gérant de LC2I. Ce dernier fait partie d'une petite dizaine de promoteurs qui se sont regroupés en collectif pour se défendre. «Notre première action a été de signer un pacte qui est de ne pas payer les maîtres chanteurs», indique Éric Foillard.

Ils avaient rallié à leur cause le député des Bouches-du-Rhône et premier adjoint au maire de Marseille, Roland Blum, qui avait déposé en 2009 une proposition de loi visant à durcir les conditions pour pouvoir déposer un recours. Sans effet à ce jour. Les promoteurs montent donc au créneau et demandent au gouvernement un meilleur encadrement de ces recours et surtout un raccourcissement des délais de jugement. Car «le seul levier de ces maîtres chanteurs, c'est la lenteur du tribunal administratif», estime Éric Foillard.

LIRE AUSSI :

» Le permis de construire va devenir moins contraignant


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.