Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Les prix en rayon sont faux dans un magasin sur deux

Le Figaro06/07/2012 à 14:36
Ces anomalies pénalisent le consommateur dans six cas sur dix, selon une enquête de la Répression des fraudes. La grande distribution parle d'«erreurs techniques».

Mieux vaut bien vérifier son ticket de caisse en sortant du supermarché. C'est ce que conseille vivement la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF), qui a publié jeudi soir les résultats d'une enquête sur les prix affichés dans la grande distribution. Sa conclusion est sévère: les prix en rayon et ceux facturés en caisse ne sont pas souvent concordants. «Des anomalies ont été constatées dans plus de la moitié des établissements contrôlés (54%)», conclut l'administration, qui a mené des vérifications dans 1269 établissements, essentiellement spécialisés dans les produits alimentaires, et équipés d'un système de lecture optique des codes-barres. Au total, l'enquête a passé au crible 68.593 articles. «Le prix facturé était différent du prix affiché pour 7% des articles ayant été vérifiés.»

A qui coûte ces erreurs? D'après l'enquête, celles-ci sont «défavorables aux consommateurs dans six cas sur dix». C'est pourquoi la DGCCRF leur «recommande d'être vigilants à la lecture de leurs tickets de caisse et de se faire systématiquement reverser les trop-perçus», qui ne représentent le plus souvent que quelques centimes. Éplucher son ticket de caisse apparaît toutefois d'autant plus nécessaire que les anomalies de prix sont en légère hausse. Une précédente enquête menée en 2008 par la DGCCRF avait révélé que 52% des établissements contrôlés étaient en infraction. «Ces irrégularités ont donné lieu à la rédaction de procès-verbaux, d'injonctions de rectifier les dysfonctionnements constatés et de rappels à la réglementation.»

«Des erreurs techniques»

Pour sa défense, la Fédération du commerce et de la distribution (FCD) - qui représente les poids lourds du secteur dont Auchan, Carrefour, Casino, Cora et Système U - assure que «les erreurs entre les prix affichés et les prix facturés en caisse sont des erreurs techniques». Interrogée par l'AFP, elle précise que «le nombre de références et donc de prix gérés est extrêmement important dans les magasins - 60.000 prix en moyenne dans un hypermarché - et les modifications de ceux-ci fréquentes». Or, certains prix peuvent parfois être mis à jour en caisse avant d'être modifiés en rayon, d'où les anomalies pointées du doigt par la DGCCRF.

Un argument que rejette l'association de consommateurs CLCV, en estimant que le dossier ne se résume pas à un «problème de mise à jour». Dans un contexte de hausse des prix alimentaires, qui ont bondi de 5,1% l'année dernière, selon elle, l'association n'hésite pas à accuser directement la grande distribution. «Ce résultat (de l'enquête de la DGCCRF, ndlr) nous incite à penser que les erreurs ne sont pas seules en cause mais que, dans un certain nombre de cas, c'est délibérément que l'on facture aux consommateurs un prix supérieur», réagit-elle dans un communiqué. «Face à ces pratiques, nous appelons les pouvoirs publics à sévir, par exemple en publiant les résultats par enseigne de ces contrôles.»

LIRE AUSSI:

» Les Français veulent dépenser moins de 6 euros par repas

» La crise de l'œuf frappe les biscuits et les pâtes

» Avertissements en chaîne dans le secteur la consommation

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.