1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Les prix des carburants poursuivent leur repli
Le Figaro08/05/2012 à 12:00

La baisse des prix à la pompe n'est que le reflet mécanique de la chute du cours du baril de brut observée à partir de la fin mars.

François Hollande s'était engagé à bloquer les prix de l'essence. À peine est-il élu que les prix des carburants baissent. Selon les chiffres communiqués lundi soir par le gouvernement, le prix moyen du litre de gazole en France a reculé de... 0,12 centime d'euro en une semaine et celui du super sans plomb (SP95) de 1,7 centime. Ces statistiques portent sur la semaine dernière. Et la baisse à la pompe n'est que le reflet mécanique de la chute du cours du baril de brut observée à partir de la fin mars. Depuis le 1er mai, le baril de brent, coté à Londres, a perdu près de 7 dollars, pour atteindre 112 dollars lundi soir. Il avait atteint 126 dollars fin mars. Les cours se sont détendus sur les marchés internationaux, malgré les tensions autour de l'embargo contre le pétrole iranien, grâce à une augmentation de la production de l'Arabie saoudite mais aussi de la Libye et de l'Irak.

L'or noir s'affaiblit aussi en raison de l'inquiétude des investisseurs pour la croissance américaine et mondiale. François Hollande avait d'ailleurs relevé cette détente sur le cours du baril lors du débat télévisé contre Nicolas Sarkozy, alors qu'il rappelait sa volonté de bloquer les prix des carburants. Pour l'automobiliste français, les prix moyens du gazole et du super diminuent - très modérément - depuis le 6 avril. Le carburant préféré des Français, le gazole, s'établissait à 1,4252 euro le litre le 4 mai, soit 2 centimes en dessous de son record historique du 16 mars, à 1,4584 euro. À 1,6109 euro, le litre de SP95 oscille toujours plus de 10 centimes au-dessus des sommets du mois de juin 2008 et porte le plein de 50 litres à 80 euros. Lourd pour le pouvoir d'achat des Français à deux mois des grandes transhumances estivales. Le Parisien rapportait lundi que la mesure de blocage des prix pourrait intervenir opportunément au 1er juillet.

LIRE AUSSI:

» Comment réduire son budget voiture? (avec Le Particulier)

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Annonces immobilières

Les Risques en Bourse

Fermer