Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Les prix de l'immobilier vont baisser en 2012

Le Figaro03/01/2012 à 20:52
Si les tarifs des appartements et des maisons ont continué à grimper en 2011 de 6 à 7%, ils devraient s'infléchir cette année. Tous les grands réseaux d'agences immobilières, sauf Century 21, prévoient une baisse des prix.

Enfin une bonne nouvelle pour ceux qui envisagent d'acheter un logement. Les prix immobiliers systématiquement orientés à la hausse depuis deux ans en France devraient reculer légèrement ou faire du surplace cette année. La Fnaim, le syndicat professionnel qui regroupe 12.000 agents immobiliers, table sur une baisse des tarifs de 5% au maximum. Tout comme le réseau Orpi qui compte 1200 agences.

«Dans les villes moyennes éloignées de grandes agglomérations, le recul sera compris entre 5 et 10%», souligne Philippe Buyens, directeur du réseau Guy Hoquet qui compte 500 agences. «À Paris, nous nous attendons à ce que les prix baissent de 10%», estime de son côté Gilles Ricour de Bourgies, président de la chambre Paris-Ile-de-France de la Fnaim.

Accès restreint au crédit

Une inversion de tendance causée par la crise économique et sa kyrielle de corollaires (remontée du chômage, accès restreint au crédit, plans de rigueur...). «Les prix vont baisser notamment car les taux d'intérêt des crédits immobiliers risquent d'augmenter de 100 points de base cette année et les banques pourraient réduire la durée des prêts, la ramenant de 17,8 à 17 années en moyenne», précise René Pallincourt, président de la Fnaim. Autre facteur qui joue en faveur d'un tassement des prix selon ce syndicat professionnel, la suppression du PTZ+ (prêt à taux zéro) dans l'ancien. «Suivant nos calculs, cela va désolvabiliser 80.000 à 100.000 candidats à l'achat qui ne pourront donc plus passer à l'acte», estime René Pallincourt.

Seul le réseau Century 21 qui compte 900 agences fait entendre une musique un peu différente et envisage encore une légère hausse des prix cette année. «Nous anticipons une progression des tarifs de 2 à 3%», souligne son président, Laurent Vimont, également persuadé que les prix continueront à monter dans la capitale. Une différence de perspective qui s'explique: le franchiseur n'a pas voulu intégrer dans ses prévisions l'effet d'une hausse des taux d'intérêt qui n'est pas avérée pour l'instant. Century 21 parie toujours sur une hausse même modérée aussi parce qu'il estime qu'avec les incertitudes liées aux élections le nombre de biens à vendre va diminuer. «Il n'y aura que 600.000 transactions en 2012 contre 700.000 l'année dernière», avance Laurent Vimont.

L'exception parisienne de 2011

Unanimité, en revanche, pour analyser le cru 2011. La hausse des prix a été encore soutenue (+7,3% pour la Fnaim et +6% pour Century 21). Avec une pointe à Paris où l'augmentation a atteint plus de 12% selon la franchise américaine. Conséquence de cette flambée des prix: le bien moyen vendu en 2011 a coûté près de 205.000 euros, soit 10.000 euros de plus qu'en 2010. Les acheteurs ont adapté leur stratégie en conséquence. Ils ont acquis des logements plus compacts (79,41 m2 en 2011 contre 80,36 m2 il y a deux ans).

Le mouvement a été plus spectaculaire dans les zones où les prix sont les plus élevés. Ainsi, à Lyon et dans ses environs, les acheteurs se sont contentés de 75,6 m2 en moyenne contre 80,2 m2 il y a deux ans. Et la proportion de classes moyennes et modestes a reculé de 11% parmi les acheteurs.


LIRE AUSSI:

» Les biens surévalués ne trouvent plus preneur

» Les prix des logements anciens devraient baisser en 2012

» Immobilier: des prix plus raisonnables en 2012

SERVICE:

» Retrouvez les annonces immobilières dans toute la France avec Explorimmo

SUIVEZ LE FIGARO IMMO SUR:

» Twitter: @LeFigaro_Immo

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.