Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Les pays où louer sa voiture coûte le moins cher

Le Figaro13/05/2016 à 16:27

Une semaine de location coûte particulièrement cher en Islande ou en Australie. Les voyageurs aux budgets les plus serrés préféreront l'Europe de l'Est. En France, louer un véhicule reste relativement abordable.

Plutôt road-trip américain ou virée en 4x4 au pied de l'Atlas marocain cet été? Si vous hésitez, sachez que la première option vous coûtera bien plus cher. La location de voiture n'est certes pas un critère déterminant dans le choix de la destination de villégiature mais elle peut considérablement alourdir la facture des voyageurs mal renseignés. À l'approche des vacances d'été, le comparateur en ligne Carigami a étudié le prix pratiqué par les loueurs l'année dernière pour une semaine de location estivale.

Parmi les dix pays plébicités par les vacanciers, le Canada est le pays le plus onéreux (359 euros), devant les États-Unis (325 euros), seuls pays à dépasser le palier symbolique des 300 euros. Ces tarifs s'expliquent «par l'effet de change et par la catégorie de véhicules choisis par les voyageurs, souvent plus grandes que celles réservées pour des vacances dans l'Hexagone ou en Europe», explique Carigami.

Si plusieurs pays d'Europe, comme l'Espagne (222 euros) ou la Croatie (242 euros) figurent parmi les moins chers, c'est bien le Maroc qui décroche la palme de la location la moins onéreuse, avec une semaine de location facturée en moyenne 200 euros.

L'Europe plutôt bon marché

Parmi les pays moins prisés des touristes, c'est l'Islande qui monte sur la première marche des pays où la location de voiture est la plus onéreuse, et de loin: il faut compter pas moins de 532 euros pour une semaine de location sur l'île! Derrière, on trouve la Norvège (448 euros), qui présente des tarifs particulièrement élevés au regard de ceux pratiqués dans le reste de l'Europe. Au total, huit pays atteignent ou dépassent le palier des 300 euros la semaine de location (Islande, Norvège, Australie, Canada, Suisse, Nouvelle-Zélande, États-Unis et Mexique).

C'est d'ailleurs un pays européen, la Slovénie, qui constitue la destination la plus intéressante en matière de location de voiture, avec un tarif hebdomadaire à 126 euros seulement. Les Émirats arabes unis (141 euros) sont les seuls à trouver une place au milieu des pays européens (République tchèque 159 euros, Hongrie 163 euros, Chypre 165 euros).

Le bon plan des locations entre particuliers

Certains préféreront rester en France et louer auprès d'un particulier. Un bon plan lorsque l'on sait que, dans la plupart des cas, une location via un particulier revient moins cher que de passer par une agence. Selon les données recensées par la plateforme Drivy, il vaut alors mieux choisir de partir à Aix-en-Provence, où la location revient à 134 euros la semaine, qu'à Cannes, où elle grimpe à 202 euros.

D'autant que, contrairement aux locations professionnelles, les locations entre particuliers ne seront pas plus chères cet été que le reste de l'année. Paulin Dementhon, fondateur de Drivy, expliquait ainsi l'année dernière au Figaro que l'entreprise «ne pratique pas le yield management comme le font les agences de location, qui font fluctuer les prix en fonction de l'offre et de la demande». Pas de risque de se retrouver avec une facture démentielle si l'on n'a pas d'autre choix que de louer la semaine du 14 juillet, donc.

»» À lire aussi: Annulation d'un billet d'avion: quelle indemnisation obtenir?

Vidéo: voyage à l'étranger et douane par Eric Roig de droits-finances.net

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.