Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Les offres de numéros de Charlie Hebdo fleurissent sur internet

RelaxNews08/01/2015 à 17:48

Tiré à 60.000 exemplaires et épuisé dans la foulée de l'attentat qui a frappé la rédaction de l'hebdomadaire, le n°1177 avec "les prédictions du mage Houellebecq" en couverture faisait

(AFP) - Les offres de vente du dernier exemplaire de Charlie Hebdo, introuvable en kiosque dès mercredi, fleurissaient jeudi sur internet, à des tarifs parfois astronomiques.

Tiré à 60.000 exemplaires et épuisé dans la foulée de l'attentat qui a frappé la rédaction de l'hebdomadaire, le n°1177 avec "les prédictions du mage Houellebecq" en couverture faisait l'objet jeudi après-midi de près de 80 offres sur eBay, où il était proposé pour "achat immédiat" à 650, 1.000 voire dans un cas 50.000 euros.

Beaucoup d'enchères atteignaient 500 euros, et deux même 75.000 et 60.000 euros, sans qu'il soit cependant garanti qu'elles se concrétisent (le vainqueur de l'enchère peut au final renoncer).

"Rare, dernier journal Charlie Hebdo", clamait une annonce. Un vendeur de "produits militaires" proposait "Charlie hebdo dernier sorti attentat".

Outre le dernier numéro, d'autres vendeurs proposaient des exemplaire d'autres moments forts dans la vie du journal, comme le numéro spécial de novembre 2011 quand le titre avait été rebaptisé "Charia Hebdo".

L'un d'eux atteignait plus de 15.000 euros, le vendeur promettant de verser l'intégralité de la somme à une association d'aide aux victimes des attentats.

Sur les réseaux sociaux, ces transactions suscitaient la réprobation : "business is business, c'est triste", lisait-on sur un tweet.

Contacté par l'AFP, le géant américain de la vente sur internet rappelle qu'il est "une place de marché ouverte qui n'impose aucune restriction en termes de prix des objets en vente".

"C'est un événement tragique, et très médiatique, qui amène de la curiosité, et plus vous avez de personnes plus les enchères montent. Il y a cet effet de curiosité contre lequel on ne peut rien", soulignait une porte-parole.

"Mais eBay se réserve le droit de retirer de son site toute annonce en contradiction avec ses règlements et les principes et valeurs de la communauté d'eBay", poursuit le communiqué, ajoutant que ses "équipes retireront les annonces relatives à cette tragédie qui ne respectent pas nos conditions d'utilisation". Les équipes veillent notamment au titre, à la "présentation", précise-t-on.

eBay invite aussi les vendeurs souhaitant reverser les fonds à une association caritative à se rapprocher du site, qui pourra "les accompagner dans leur démarche".

"En France, nous donnerons à Charlie Hebdo les éventuelles commissions perçues par eBay sur les ventes de magazines et produits de Charlie Hebdo liées à cette tragédie", ajoute la société dans son communiqué.

Après les attentats du marathon de Boston du 15 avril 2013, et la mise en vente de divers objets "souvenir", eBay avait aussi dû s'exprimer. "Par respect pour les victimes, eBay interdit les annonces qui mettent en scène, glorifient ou tentent de tirer profit des tragédies et d'événements douloureux, comme le précisent nos conditions d'utilisation", soulignait son communiqué.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.