Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté

Les nouveaux produits d’épargne retraite commercialisés en octobre
information fournie par Le Figaro24/07/2019 à 10:17

Ces produits, dont la création a été inscrite dans la loi Pacte, se veulent plus simples et mieux rémunérés. Le ministre de l’Économie, Bruno Le Maire, les présente aujourd’hui en Conseil des ministres dans le cadre d’une ordonnance.

En parallèle de la réforme des retraites, le gouvernement veut inciter les Français à mettre de l’argent de côté pour leurs vieux jours. Pour ce faire, la loi Pacte, votée en avril dernier, prévoit une remise à plat de l’épargne retraite. Des changements majeurs sont à l’ordre du jour. Ils sont présentés ce mercredi par Bruno Le Maire en Conseil des ministres, dans le cadre d’une ordonnance. Le principal changement concerne le remplacement des quatre dispositifs actuels (le Madelin, le Perp, le Perco et l’article 83) par trois nouveaux produits dont la commercialisation débutera le 1 octobre 2019, révèle Le Parisien-Aujourd’hui En France .

L’ordonnance prévoit la mise en place d’un produit d’épargne retraite individuel, le PERin, qui remplacera le PERP et le Madelin. Deux produits d’épargne collectifs seront instaurés: le Perco, pour tous les salariés, et le PERcat, produit à affiliation obligatoire réservé à certaines catégories de salariés, qui remplacera l’actuel article 83. Ces derniers se veulent plus simples d’utilisation avec la portabilité d’un produit à l’autre. L’ordonnance prévoit aussi la possibilité de choisir entre le versement d’une rente ou d’un capital. Autrement dit, au moment de la retraite, l’épargnant pourra choisir entre le versement d’un revenu régulier visant à compléter sa retraite jusqu’à son décès ou le déblocage en une fois de l’épargne accumulée. Cette possibilité n’existait pas avant, ce qui constituait un frein majeur à l’épargne retraite. Autre nouveauté: Il sera désormais possible de débloquer son épargne de manière anticipée (au-delà des cas déjà autorisés suite à un accident de la vie) dans le but d’acheter une résidence principale.

Une fiscalité «attractive»

Pour tous ces produits d’épargne, le gouvernement promet une meilleure rémunération et une «fiscalité attractive». Les versements volontaires sur un produit d’épargne retraite pourront être déductibles de l’impôt sur le revenu dans la limite des plafonds existants (généralement 10% des revenus professionnels). À noter que les épargnants qui disposent déjà d’un produit d’épargne retraite pourront transférer leurs avoirs dans les nouveaux produits, dès leur commercialisation.

Avec toutes ces mesures, Bruno Le Maire espère donner un coup d’accélérateur à l’épargne retraite aujourd’hui boudée par les Français. Les encours ne représentent qu’environ 200 milliards d’euros contre 1700 milliards pour l’assurance-vie et 400 milliards pour les livrets réglementés. Objectif de Bercy: porter l’encours de l’épargne retraite à 300 milliards d’euros d’ici la fin du quinquennat. «Nous donnons toutes les garanties aux épargnants pour qu’ils trouvent un avantage à placer leur argent dans l’épargne retraite», résumait Bruno Le Maire l’an dernier, avant le vote de sa loi.

0 commentaire

Annonces immobilières