Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Les mutations de l'immobilier de luxe en 3 graphiques

Le Figaro12/03/2015 à 19:50

Selon un rapport annuel consacré aux ultrariches, les Etats-Unis concentrent l'essentiel des hausses de l'immobilier de luxe sur un marché mondial qui s'essouffle un peu, notamment en Asie.

Sur la planète luxe, les Etats-Unis ont brillé au firmament en 2014. C'est l'un des enseignements du rapport annuel du réseau mondial de conseil en immobilier Knight Frank qui fourmille d'informations sur le mode de vie des ultra-riches. En trois graphiques (voir ci-dessous), on constate comment l'Amérique du Nord a rallié tous les suffrages l'an derniers parmi les principales fortunes de la planète.

Premier point incontestable: New York est la ville qui a connu la plus forte progression de son immobilier de luxe à 18,8% en un an. Mais la Grosse pomme est loin d'être une exception, puisque les Etats-Unis placent 4 villes dans le top 10 des plus fortes hausses. Au global, l'Amérique du Nord grimpe ainsi de 11,9% quand la vieille Europe régresse de 0,4%. Cette frénésie américaine pousse cependant certains spécialistes à s'interroger et à craindre la surchauffe.

Même l'Asie qui avait généralement les faveurs de ce classement, se contente d'une progression limitée à 3%. Djakarta, qui était la ville en plus forte croissance de ce palmarès pour 2012 et 2013 doit ainsi se contenter de la douzième place. C'est Bali, principal marché asiatique de résidences secondaires, qui monte sur le podium en troisième place.

Sydney tire son épingle du jeu

Des marchés, tels que Dubaï qui enregistrait encore une croissance de 17% en 2013, se retrouve à la stabilité (+0,3%), notamment du fait d'une réglementation plus stricte sur l'ontention de crédits. Des politiques prudentes qui expliqueraient également les faibles croissances enregistrées à Hong Kong, Singapour ou en Chine. Au global, c'est l'Océanie qui enregistre la seconde plus forte croissance derrière les Etats-Unis et devant le Moyen-Orient

Malgré ces mutations importantes, lorsque l'on regarde en valeur absolue les prix au mètre carré, les grandes hiérarchies évoluent assez peu. Tout au sommet, Monaco reste indétrônable, suivi de Hong kong, Londres, New York et Singapour. Preuve du dynamisme de l'Océanie, Sydney se place en 7e position, devant Shanghaï et Paris. Et du côté des nouveaux-venus, il est difficile de se faire une place au soleil: Istanbul, Bombay ou Sao Paulo se traînent vers la fin du top 20. Quant au Cap, ses prix restent 12 fois inférieurs à la principauté monégasque.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.