Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Les mineurs et les professionnels vont pouvoir ouvrir un Compte-Nickel

Le Figaro23/07/2015 à 12:46

Jusqu'ici réservé aux particuliers majeurs, ce compte «sans banque» qui s'ouvre en cinq minutes chez les buralistes, élargit sa cible. Compte-Nickel espère atteindre les 15.000 ouvertures de compte par mois d'ici la fin de l'année.

Le Compte-Nickel veut conquérir de nouveaux adeptes. Après avoir passé la barre des 100.000 clients en avril dernier (133 068 à ce jour), ce compte «sans banque» élargit son public pour s'ouvrir aux jeunes de 12 à 18 ans d'ici fin septembre et aux professionnels d'ici novembre, révèle Les Echos. «Nous avons obtenu l'agrément de la Banque de France en juin dernier, explique Hugues Le Bret, cofondateur de Compte-Nickel. Depuis le lancement de l'entreprise, nous recevons plusieurs centaines de demandes par mois de professionnels et de parents qui souhaitent pouvoir ouvrir un compte».

Lancé le 11 février 2014 par Ryad Boulanouar et Hugues le Bret, le Compte-Nickel permet d'ouvrir pour 20 euros par an, l'équivalent d'un compte bancaire dans l'un des bureaux de tabac partenaires. L'opération qui ne requiert que quelques minutes n'exige aucune condition de revenus ni de dépôt minimum. Les clients étaient jusqu'ici, pour la grande majorité, des salariés qui gagnent entre 1000 et 1600 euros par mois.

Les nouveaux comptes offriront les mêmes services que ceux déjà existants. À savoir pour la formule de base, les notifications par SMS, les virements et prélèvements, la gestion par Internet et la carte internationale MasterCard, mais pas de découvert, ni de chéquier. Aujourd'hui les clients doivent simplement se présenter chez un buraliste avec une pièce d'identité valide, un numéro de téléphone et les 20 euros nécessaires à l'ouverture du compte. Les tarifs pour l'ouverture des nouveaux comptes sont actuellement en cours d'élaboration. La procédure devrait également être un peu plus contraignante pour les mineurs. «Il faudra une preuve de la filiation, note le cofondateur. Le parent devra donc accompagner l'enfant chez le buraliste, avec une pièce d'identité pour chacun et un livret de famille». Un système qui «rassure» les parents. «C'est sécurisant pour eux de savoir que l'enfant possède une carte plutôt que du liquide et que si besoin ils peuvent lui faire un virement», précise-t-il. D'autant plus que pour les séjours à l'étranger, la carte permet de payer à l'international, sans frais.

«Les gens veulent reprendre le contrôle de leur argent. Les clients viennent chercher la simplicité, le temps réel, le fait qu'il n'y ait pas d'intrusion et les prix», explique Hugues de Bret. Et les entreprises ressentent le même besoin. Avec la nouvelle offre «les professions libérales, les interdits bancaires et les très petites entreprises (TPE), de moins de 2 millions de chiffres d'affaires» pourront ouvrir un compte chez un buraliste avec la même simplicité: le dirigeant de l'entreprise se rendra chez un buraliste avec sa carte d'identité, et le Kbis de l'entreprise, attestant de son existence juridique.

Grâce à ces nouvelles offres, l'entreprise espère voir 15.000 nouveaux comptes s'ouvrir chaque mois d'ici la fin de l'année», contre 11 000 pour l'instant. «200 buralistes supplémentaires sont agréés et seront installés fin août», précise Hugues Le Bret. Ils viendront s'ajouter aux 852 buralistes du réseau actuel. Compte-nickel souhaite atteindre 1400 points relais d'ici la fin de l'année.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.