Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Les loyers ont bondi de 40% en un an sur les Champs-Élysées

Le Figaro 13/11/2013 à 11:13
CLASSEMENT - L'avenue reste encore moins chère que Causeway Bay, à Hong Kong, et que la Cinquième avenue de New York.

S'installer sur les Champs-Élysées est toujours plus cher. Les loyers sur cette avenue affichent la plus forte progression parmi les 10 artères les plus chères au monde, selon l'étude annuelle de Cushman & Wakefield publiée à l'occasion de l'ouverture du Mapic, le salon dédié à l'immobilier commercial, à Cannes. Le prix au mètre carré (en location) de la célèbre avenue a bondi de 38,5%, après une hausse de 30% l'an dernier. Il s'élève désormais à 13.255 euros. Et «les plus beaux emplacements des Champs-Élysées continuent de se louer à des niveaux record», souligne Christian Dubois, directeur général de Cushman & Wakefield France.

L'avenue parisienne fait face à une demande croissante de la part des enseignes de vêtements qui souhaitent s'afficher sur la plus belle avenue du monde. Banana Republic et Abercrombie & Fitch en 2011, Zadig & Voltaire en juin dernier?... Plusieurs symboles «d'enseignes de luxe abordable» ont ouvert récemment leur boutique. Les autres secteurs ne sont pas en reste. Mac Cosmetics s'est offert une vitrine en mars dernier pour un loyer de 18.000 euros par mètre carré et le bijoutier américain Tiffany va ouvrir l'an prochain, à la place du restaurant Quick, un «magasin amiral européen» sur près de 1000 mètres carrés. «L'ouverture d'un magasin sur les Champs-Elysées sera le symbole ultime pour Tiffany d'une marque de luxe réellement mondiale», avait estimé l'an dernier Frederic Cumenal, vice-président exécutif du groupe.

L'image des Champs-Élysées profite de l'augmentation du nombre de touristes prêts à dépenser leur argent lors de longues séances de shopping. C'est notamment le cas des Chinois dont le nombre a augmenté de 23,3% à 1,4 million en 2012, selon la Direction générale de la compétitivité, de l'industrie et des services (Dgcis). À ce titre, la rue du Faubourg Saint-Honoré, l'avenue Montaigne et la rue de la Paix font aussi partie des 10 artères les plus chères d'Europe, rappelle Cushman & Wakefield.

Sur les Champs-Élysées, «les ouvertures devraient désormais se raréfier sur les portions les plus prisées, où les opportunités sont quasi-inexistantes», nuance le cabinet. «Toutefois, quelques mouvements pourraient encore dynamiser le bas de l'avenue, accélérant la montée en gamme d'un secteur plus excentré», ajoute-t-il.

Hong Kong, la plus dynamique

Bien que très élevés, les loyers sur les Champs-Élysées restent loin de ceux enregistrés sur Causeway Bay, à Hong Kong. Cette artère commerçante, qui avait pris la première place du classement en 2012, la conserve cette année avec une valeur locative en hausse de 14,7% à 24.983 euros. Causeway Bay jouit d'une demande «soutenue du luxe et d'enseignes moins haut-de-gamme» alors que la ville de Hong Kong elle-même «affiche une croissance annuelle de 21,8%», explique l'étude.

En deuxième position, la Cinquième Avenue de New York reste stable, à 20.702 euros le mètre carré. Plus globalement, les loyers des magasins aux États-Unis enregistrent cette année une progression de 3,7%, contre 10,9% l'an dernier, en raison d'un «climat économique moins favorable et de la hausse de l'offre disponible dans certains pays», indique Cushman & Wakefield.

New Bond Street à Londres et la Via Montenapoleone à Milan gagnent deux places chacune et se classent respectivement à la quatrième et la sixième place.

Pour 2014, le cabinet s'attend à ce que les valeurs locatives, à l'exception de certains pays durement touchés par la crise comme la Grèce ou Irlande, ressortent globalement «stables ou continuent de progresser du fait du rebond attendu de la croissance économique, de la forte concurrence que se livrent les plus grandes enseignes de fast-fashion (type H&M ou Zara) ou du luxe, et de la rareté de l'offre disponible sur les meilleurs emplacements».

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.