1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Les indemnités maladie doivent être remises à plat, dit Philippe
Reuters10/08/2018 à 14:25

LES INDEMNITÉS MALADIE DOIVENT ÊTRE REMISES À PLAT, DIT PHILIPPE

PARIS (Reuters) - Le Premier ministre Edouard Philippe a fait savoir aux organisations patronales qu'il voulait revoir le fonctionnement des indemnités journalières versées en cas d'arrêt maladie, a-t-on appris jeudi auprès des représentants des entreprises.

Répondant à un courrier que le Medef, la CPME et l'U2P lui avaient adressé pour lui faire part de leurs inquiétudes sur les conséquences pour les employeurs, Edouard Philippe a confirmé que le sujet serait à l'ordre du jour des bilatérales de la rentrée qui doivent balayer les thèmes sociaux de l'automne.

"Nous pourrons à cette occasion évoquer le sujet des arrêts de travail dont le mode de gestion actuel apparaît très largement perfectible et qui pourrait justifier d'engager des travaux pour le rendre plus cohérent, plus équitable et plus responsabilisant", a-t-il écrit selon une source patronale.

Actuellement, les indemnités journalières sont financées par la Sécurité sociale à hauteur de 50% de la rémunération après un délai de carence de trois jours.

Selon Les Echos, le gouvernement évalue la possibilité de faire payer aux entreprises quatre jours d'indemnités journalières pour les arrêts maladie de moins d'une semaine, ce qui représenterait, d'après le quotidien, une somme totale de plus de 900 millions d'euros.

La ministre du Travail, Muriel Pénicaud, avait évoqué vendredi dernier la nécessité d'une "discussion" sur les dépenses d'assurance maladie, comme les indemnités journalières, qui "explosent".

Ces indemnités pour arrêt maladie ont représenté au total en 2017 un peu plus de 10,3 milliards d'euros, soit une hausse de 4,4 % en un an, d'après le dernier rapport de la Commission des comptes de la Sécurité sociale.

L'idée de transférer en partie la charge de ces indemnités vers les employeurs ne fait toutefois pas l'unanimité dans la majorité. Le député La République en marche (LaRem) Sylvain Maillard a estimé mercredi sur franceinfo qu'il fallait "faire attention" à ne pas "casse(r)" la dynamique de "bons signaux" envoyés aux entreprises depuis un an.

(Caroline Pailliez, édité par Yves Clarisse)

26 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • Lazinou
    12 août09:15

    Ça coûte un pognon fou les arrêts maladie

    Signaler un abus

  • decanus
    11 août16:53

    Bon, y a quelque chose de ce genre qui existe en "Alsace-Lorraine": maintien du salaire sans délai de carence.Et ça n'a pas l'air d'être dramatique pour les entreprises.Le droit local avait été maintenu en 1919 pour les dispositions meilleures, en attendant que le droit français s'adapte.Nous y sommes après 100 ans.

    Signaler un abus

  • aiki41
    11 août07:20

    Ah je tout à fait d'accord ! Arrêtons d'aider les gens du commun, l'argent serait mieux utilisé dans l'achat de piscines ou pour changer la vaisselle des gens élus.

    Signaler un abus

  • jamesw
    10 août18:07

    en moyenne le medecin lui meme de base n est couvert en maladie qu à partir du 90 eme jour !.....pour une assurance retraite comprise obligatoire de 19 000 e en moyenne il complete celle ci par une assurance facultative de 4000 à 5000 e pour voir sa carence passer à 15 j ! donc delivrer des arrets de travail ça ne le passionne pas ........

    Signaler un abus

  • jamesw
    10 août18:04

    et pour completer surfer le medecin n est pas responsable de la faible quantité de grands entrepreneurs visionnaires ....... un medecin n ayant plus la charge des arrets de travail serait un medecin heureux

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Annonces immobilières

Les Risques en Bourse

Fermer