Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Les Français très attachés à leur voiture

Le Figaro06/06/2012 à 21:57
Les modes d'utilisation alternatifs de l'automobile restent marginaux.

Bien que l'automobile fasse moins rêver, pour 86 % des Français, posséder une voiture reste d'actualité, selon une étude Ifop réalisée pour le site ­aramisauto.com. Seules 14 % des personnes interrogées considèrent que ce mode de consommation est «dépassé».

En conséquence, les systèmes d'utilisation alternatifs restent marginaux. 92 % des personnes sachant en quoi consiste l'autopar­tage ou la location avec option d'achat n'ont jamais ou rarement eu recours à cette solution. De même, seuls 25 % des gens ayant entendu parler du covoiturage utilisent ce type de prestation régulièrement. Pour Autolib', le système parisien de location de voitures électriques en libre-service, cette proportion tombe à 6 % en région parisienne. Parmi les arguments avancés, l'achat d'une voiture est considéré comme plus économique et plus pratique que la location longue durée, par exemple.

Les personnes ne connaissant pas ces services ou ne les ayant jamais testés sont par ailleurs, dans une grande majorité, peu disposées à les utiliser. «Ces nouveaux modèles de consommation de l'automobile n'en sont encore qu'à leurs prémices. Il existe un intérêt, mais ces systèmes ne sont pas actuellement en mesure de prendre le relais ou même de concurrencer de façon nette le fait de posséder sa voiture», explique Frédéric Michaud, directeur adjoint de l'Ifop.

L'étude confirme par ailleurs que l'automobile est un objet qui s'est banalisé (pour 73 % des sondés). Il est de plus en plus perçu (à 54 %) comme un outil fonctionnel de transport. Preuve de cette dominante rationnelle, le prix est le ­critère d'achat le plus important, devant la consommation de car­burant.

Patriotisme économique

Autre enseignement, la crise accentue le réflexe patriotique des automobilistes. 52 % des sondés se disent motivés par l'achat d'une voiture de marque française. Ce résultat est en progression de 6 points par rapport à l'année dernière. Pour les deux tiers, ces personnes veulent notamment protéger les emplois français et éviter les délocalisations. Sur les cinq premiers mois de l'année, les marques françaises - sans compter Dacia, la gamme low-cost de Renault - représentent toutefois moins de la moitié des immatriculations des voitures neuves, un chiffre en repli par rapport à 2011.

LIRE AUSSI:

» Comment réduire son budget voiture? (Le Particulier)

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.