Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Les Français seraient désormais imposés à partir de 9690 € de revenus

Le Figaro18/09/2014 à 10:09

VIDÉO - Le souhait de supprimer la première tranche de l'impôt sur le revenu annoncé par le premier ministre impliquera une refonte des seuils d'imposition. Le seuil de l'actuelle deuxième tranche - qui deviendra la première - serait abaissé à moins de 10.000 euros, selon Les Echos .

Après l'annonce par le premier ministre de la suppression de la première tranche d'imposition, l'aménagement du barème d'imposition paraît incontournable. Les Français seraient désormais imposés à partir de moins de 10.000 euros de revenus. 9690 euros exactement, souligne Les Echos .

De fait, la disparition de la tranche à 5,5 % de l'impôt les revenus compris entre 6.011 et 11.991 euros pour les quelque 18 millions de foyers qui le paient, implique une refonte des seuils d'imposition afin que la mesure ne bénéficie qu'aux ménages modestes et moyens. La suppression de la première tranche serait ainsi compensée par une adaptation du seuil d'entrée dans la deuxième tranche, indique le quotidien économique. Le seuil de cette tranche d'impôt sur le revenu - qui deviendra la première - actuellement fixée à 11.991 euros serait ainsi abaissé à 9.690 euros. «9 millions de foyers seront gagnants, pour un coût de 3,3 milliards», d'après le quotidien.

Les ménages modestes favorisés

Autrement dit, la suppression de la première tranche du barème d'imposition annoncé par le chef du gouvernement signifierait un relèvement du seuil d'entrée dans l'impôt. Un ménage ne sera désormais plus imposable à partir de 6.011 euros de revenus net par an mais 9.690 euros pour l'impôt sur le revenu de 2015. Reste à savoir si le gouvernement compte également modifier les taux de son nouveau barème d'imposition. Aujourd'hui, le taux d'imposition de la deuxième tranche est fixé à 14% contre 5,5% pour la première tranche. Les ménages anciennement dans la première tranche et qui restent imposables - ceux qui touchent entre 9690 euros et 11.991 euros de revenus net par an - seraient ainsi pénalisés: leur taux d'imposition passerait de 5,5% à 14%...

En fait, tous les contribuables devraient voir leurs impôts modifiés par le nouveau barème. L'imposition de la fraction de revenu comprise dans la première tranche des ménages imposés à 14%, 30%, 41% ou 45% évoluera en effet avec le nouveau dispositif. Si le nouveau barème devrait bénéficier à près de 9 millions de ménages en tout, selon le gouvernement, elle devrait provoquer un renchérissement pour les autres.

18 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • idoine37
    30 septembre15:00

    on croit rêver : finalement tout est fait pour abaisser le niveau de vie des français...seuls sont épargnés ceux qui n'ont aucun revenu et qui vivent finalement de la manne de ceux qui ont encore le courage ou la bêtise de vouloir travailler...

    Signaler un abus

  • matt62
    29 septembre18:00

    encore et encore le social travailler français continuer pour permettre aux autres de vous regarder partir au boulot s'ils sont sortis du lit et payer leur bien être

    Signaler un abus

  • matt62
    29 septembre17:50

    il ne supprime pas il modifie la tranche de 9600 a 12000 ça passe à 14%

    Signaler un abus

  • mlemonn4
    26 septembre16:42

    C'est le principe des vases communicants! moi, Quand j'entends un politicard parler de baisse d'impôts , cela veut dire qu'il y aura au final une hausse d'impôt (ils mentent toujours); peu vont bénéficier de la baisse et le manque à gagner pour l'état sera faible, par contre en contrepartie, beaucoup vont supporter la hausse et au final, l'état aura augmenter sa recette d'impôts sur l'IR sur le dos du contribuable moyen qui paie toujours plus, ni vu ni connu!

    Signaler un abus

  • stochast
    22 septembre13:29

    Il faudra que les journaleux incompétents de cette feuille de chou apprennent la différence FONDAMENTALE entre taux d'imposition et taux MARGINAL d'imposition. Pour une part, et à taux constant pour la tranche à 14%, l'impôt d'une personne gagnant 11 991 euros passe de 329 euros à 322 euros. APPRENEZ A CALCULER!!!!

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.