Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Les Français qui changent de banque sont heureux de leur choix

Le Figaro04/02/2017 à 08:00

Selon une étude Panorabanques, les clients sont très satisfaits des services proposés par leur nouvel établissement. La loi Macron sur la mobilité bancaire, qui entre en vigueur lundi, pourrait finir de convaincre les plus frileux.

Changer de banque en vaut vraiment la peine. C'est en tout cas ce qui ressort d'une récente étude du comparateur Panorabanques. Ce dernier a demandé à un échantillon de personne de noter leur ancien et leur nouvel établissement sur la base de trois critères: les tarifs, le conseiller personnel et les services. Résultat: les clients qui ont récemment changé de banque jugent sévèrement leur ancien établissement (9,4/20) alors qu'ils se montrent très satisfaits du nouveau à qui ils accordent la «mention bien» (15,7/20). Ils sont aussi plus satisfaits que ceux qui décident de ne pas changer de banques (ces derniers accordent 12,6/20 à leur établissement).

Mais qu'y gagnent-ils exactement? D'après Panorabanques, «le gain de satisfaction est particulièrement notable sur les tarifs». D'après plusieurs sondages, les frais bancaires, en constante augmentation, seraient la principale source de motivation de ceux qui changent de banque. La gestion quotidienne de leur compte serait aussi meilleure.

Alors pourquoi les Français ne sont-ils pas plus nombreux à se lancer? D'abord, selon Panorabanques, parce qu'ils sont satisfaits des services que leur rend leur établissement actuel. Ensuite parce qu'ils sont liés à cette dernière par un crédit. Enfin parce que changer de banque est un véritable parcours du combattant. Trop fastidieux, trop risqué…Changer d'assureur, d'opérateur téléphonique ou de fournisseur d'énergie s'avère beaucoup plus simple, selon les sondés! Résultat: près d'un Français sur deux est aujourd'hui client de sa banque depuis plus de 20 ans, d'après une autre étude, réalisée par Boursorama-OpinionWay.

Les comparateurs de banques voient donc d'un très bon œil la loi Macron sur la mobilité bancaire qui entre en vigueur ce lundi. Ce sont désormais les banques qui se chargeront de toutes les démarches. Il suffira au particulier souhaitant changer de banque de donner mandat à son nouvel établissement, qui s'occupera de prendre contact avec l'ancienne banque pour tout gérer. L'ensemble des opérations devra être réalisé en 22 jours ouvrés. Cette loi devrait changer les habitudes: près d'un Français sur cinq à l'intention de changer de banque cette année grâce à elle, selon une enquête de Fortuneo.

«Le nouveau service qui entre en vigueur va tout changer. Le client n'aura plus à s'impliquer, il n'aura plus rien à faire et il ne courra aucun risque», s'enthousiasme Guillaume Clavel, fondateur de Panorabanques. «La concurrence entre banques va se développer et elles vont devoir offrir de nouveaux services innovants pour séduire ou fidéliser. Le client devrait être le grand gagnant de ce changement», ajoute-t-il. Cette loi est notamment «une aubaine pour les banques en ligne qui représentent encore une part de marché modeste eu égard aux économies qu'elles procurent», précise une étude réalisée par Meilleurebanque.com.

Attention toutefois: plusieurs obstacles restent solidement dressés devant les clients qui décideront de changer de banque, comme le rappelait récemment UFC-Que choisir dans les colonnes du Figaro . Notamment la persistance de frais liés au rejet de paiements sur le compte clôturé ou le coût lié au transfert des comptes épargne. Sans oublier l'obligation imposée par les banques de domicilier un compte chez elles pour obtenir un crédit immobilier. «La loi Macron est une avancée pour les consommateurs mais ce n'est pas la panacée», rappelle l'association.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.