Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Les Français ont envie de faire des travaux chez eux

Le Figaro05/10/2015 à 17:33

INFOGRAPHIE - La part des Français songeant à effectuer des travaux d’intérieur a bondi de 10 points en 2 ans selon un sondage annuel. En tête : l’amélioration d’une ou plusieurs pièces et les remplacements de portes et fenêtres.

À en croire une étude annuelle menée par l’association Promotelec, les Français propriétaires de leur logement sont de plus en plus motivés pour effectuer des travaux chez eux. Là où ils n’étaient que 18 % en 2013 à envisager de transformer leur habitation, ils sont désormais 28 % à y songer sérieusement. Dans le même temps, ceux qui ne pensent rien changer sont passés de 58 % à 48 % pendant que l’éventualité de vendre ou déménager est restée quasiment stable de 21 % à 23 %. Selon cet Observatoire du confort dans l’habitat, les plus enclins aux travaux sont surtout des actifs, des couples avec enfants, propriétaires de maisons individuelles isolées d’une surface moyenne de 100 à 120 m².

Ce qui motive principalement les candidats aux travaux, c’est l’amélioration de leur confort (64% des sondés), des raisons de vétusté dans leur leur logement (28%), une envie de réduire la dépense énergétique (28%) ainsi que d’améliorer la valeur patrimoniale de leur bien (16%). Quant aux travaux effectivement effectués récemment (voir ci-dessous), ils se concentrent sur l’amélioration d’une ou plusieurs pièces et sur le changement de portes, fenêtres ou volets. Viennent ensuite les chantiers liés au chauffage ou à la toiture.

S’ils ne sont qu’une petite minorité à se pencher sur l’automatisation de leur logement et la domotique (2% viennent de le faire et 15% disent avoir déjà effectué des travaux dans ce sens), ils sont 58% à penser que c’est une voie d’avenir. En attendant, le sondage laisse clairement apparaître les équipements qui devront encore progresser pour que l’on se sente bien chez soi. Si la luminosité, l’électroménager ou le chauffage, par exemple, sont des points de satisfaction (de 66 à 79%), il n’en va pas de même pour les qualités écologiques des équipements, ni pour la facilité à programmer les systèmes de chauffage ou pour l’adaptation des équipements au vieillissements de la population (33 à 35% de satisfaction seulement).

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.