Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Les Français n'ont pas rogné sur leurs vacances en 2012

Le Figaro19/03/2013 à 14:50
Selon le baromètre Opodo, 59 % des Français sont partis en vacances en 2012 contre 56 % l'année d'avant. Les séjours non marchands (en famille, chez les amis, en résidence secondaire) progressent nettement.

Après une mauvaise année 2011, les Français ont été plus nombreux à repartir en vacances. Selon le baromètre Opodo 2013 réalisé par le cabinet Raffour interactif, 31,2 millions de personnes de plus de 15 ans se sont offert au moins quelques jours de repos hors de leur domicile. Cela représente 59 % de la population et 1,6 million de vacanciers de plus que l'an dernier.

«C'est un phénomène classique, souligne Frédéric Pilloud, directeur marketing d'Opodo France. Dès qu'il y a une crise, le Français réduit son budget tourisme comme cela avait été le cas en 2011 et l'année suivante, il y a un phénomène de rattrapage.»

Si les professionnels se plaisent à observer un «besoin vital de partir», la crise laisse tout de même quelques traces. En effet, l'un des modes de vacances qui progresse le plus concerne les «séjours non marchands», autrement dit les vacances passées dans la famille, chez des amis ou dans sa résidence secondaire. En 2012, 30 % des Français ont opté pour ce genre de séjour contre 26 % l'an d'avant. La proportion de départs vers l'étranger reste stable: elle concerne 35 % des vacanciers tandis que 76 % vont en France (11 % des Français cumulant les deux, d'où un total supérieur à 100 %).

L'Espagne et les Canaries

Du côté d'Opodo, on relève un changement très fort des destinations étrangères. «Au vu de la situation politique, la Tunisie, le Maroc, l'Egypte et dans une moindre mesure la Turquie, ont beaucoup baissé, relève Frédéric Pilloud. L'Espagne et les Canaries en ont tiré partie ainsi que la Grèce en progression de 13 % chez nous, la République dominicaine (+16 %) ou Cuba (+40 %). Des destinations souvent plus lointaine et plus chères.»

L'étude note enfin que les catégories socioprofessionnelles les plus élevées restent de très loin celles qui partent le plus (à 86 % contre 50 des agriculteurs, commerçants et artisans). Ce sont pourtant les employés, ouvriers et professions intermédiaires qui représentent le cœur du marché (44 % du total des vacanciers). C'est leur retour en 2012 sur la route des vacances qui explique largement cette embellie.


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.