Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Les Français moins prudents sur mobiles

Le Figaro02/10/2013 à 16:58
Ils se disent victimes, plus que la moyenne mondiale, de «cybercriminalité» sur leurs smartphones. Cette définition englobe toutefois des menaces très diverses.

La cybercriminalité gagne les mobiles. Selon un rapport de Norton publié mercredi*, quelque 38% des utilisateurs de smartphones disent avoir été victimes d'actes de malveillance numérique au cours des douze derniers mois. En France, ils sont même 41% à se déclarer touchés par ces pratiques, trois points de plus que la moyenne mondiale, et douze points de plus que la moyenne européenne.

La cybercriminalité, dans la définition de Norton, englobe des menaces très diverses. Il peut s'agir de virus qui se propagent sur un smartphone, du fait de répondre à un courriel frauduleux en communiquant des informations personnelles (le phishing), de la découverte d'une application que l'on ne se souvient pas d'avoir téléchargée, d'un détournement d'identité sur les réseaux sociaux ou plus radicalement d'un vol de téléphone.

Si l'on s'en tient à ce rapport, la hausse du nombre de victimes ne vient pas forcément d'une une explosion de la cybercriminalité ciblant spécialement les mobiles, que Norton ne mesure absolument pas. L'éditeur américain note simplement que les utilisateurs ont tendance à se montrer moins méfiants lorsqu'ils consultent leurs téléphones, ce qui les conduit à être plus souvent victimes de pratiques malveillantes.

Les antivirus mobiles largement ignorés

Ainsi, seuls 56% des utilisateurs de smartphones ont l'habitude d'effacer des courriels suspects, alors qu'ils sont 90% à se méfier lorsqu'ils sont sur leurs PC. De même, ils sont près de la moitié à ne pas mettre de mot de passe pour protéger leur appareil. Les Français sont également 34% à consulter leurs comptes bancaires - contre 26% en Europe et 29% dans le monde - ou à faire des achats en ligne via des réseaux Wi-Fi non sécurisés.

Pour Norton, les utilisateurs de smartphones devraient donc prendre sans tarder les mêmes précautions que sur PC. Et notamment se protéger par des solutions de sécurité sur leurs mobiles, comme celles proposées par l'éditeur américain. Seuls 26% ont installé avoir une application de ce type, tandis que 57% d'entre eux ne savent pas que ces logiciels existent.

Ces applications pour mobiles sont encore loin d'atteindre le rafinement des solutions sur PC. Sur iPhone, Norton propose un service de sauvegarde de contacts et de localisation en cas de vol, ce qu'Apple offre par ailleurs. Sur Android, «Norton Antivirus et Sécurité» sait aussi scanner l'appareil à la recherche d'applications suspectes, empêcher les sites Web frauduleux d'accéder à certaines données et bloquer les appels et SMS non sollicités.

*Enquête mondiale en ligne auprès de 13.022 adultes âgés de 18 à 64 ans, dans 24 pays, entre le 4 juillet et le 1er août.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.