Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Les Français en attente d'innovations alimentaires pour leur santé

RelaxNews06/09/2012 à 16:01

Les Français en attente d'innovations alimentaires pour leur santé

(Relaxnews) - Bien que l'alimentation soit avant tout une question de plaisir pour 59% de la population, les Français sont à la recherche de produits alimentaires qui oeuvrent pour leur santé. Pourtant, les industriels travaillent davantage l'axe du plaisir.

A quelques semaines de l'édition 2012 du Sial, le plus grand salon international alimentaire (21 - 25 octobre, Paris Nord Villepinte), une étude internationale réalisée par TNS Sofres et XTC world innovation révèle le décalage entre l'offre et la demande en matière d'innovations alimentaires. Les Français veulent de la santé, les industriels leurs offrent du plaisir.

Prévenir plutôt que guérir

Pour l'heure, la santé incarne le deuxième axe fort du travail des entreprises de l'agro-alimentaire, représentant 22,1% des innovations remarquées en 2011. Plutôt que d'attendre des articles gourmands qui les aident à guérir, les Français sont davantage à la recherche de naturalité et de produits qui respectent l'origine et les saisons. Bien que le thème soit en vogue, poussé par le développement de l'offre, le bio n'obtient qu'un intérêt mitigé.

"En matière d'offre, la réponse est encore trop 'ghettoïsée' dans la filière 'bio'. On voit nettement ici que le consommateur privilégie d'autres leviers que le seul bio, comme par exemple, l'utilisation d'ingrédients naturels, la simplicité des processus de conservation et de recettes" explique Xavier Terlet, Président de XTC World Innovation.

Priorité aux allergies

Au chapitre de la forme et de la recherche de la minceur, la diététique, qui a tant fait parler d'elle par le passé, n'intéresse plus les consommateurs. "80% des Français pensent avoir de bonnes habitudes alimentaires", souligne TNS Sofres. Et d'ajouter "l'offre a peut-être déçu, par ses prix et son goût".

A l'inverse, les consommateurs aimeraient trouver dans les rayons de leurs supermarchés davantage de produits alimentaires qui leur épargnent les allergies. Aujourd'hui, 13% de consommateurs déclarent avoir au moins une personne de leur foyer souffrant d'une telle affection.

Enfin, à destinations de ceux qui croient que les Français souhaitent acheter des produits alimentaires qui les aident à maintenir, ou améliorer, leur beauté, tout n'est que fantasme, souligne le cabinet XTC World Innovation expliquant que "la demande est quasi inexistante, tout comme l'offre. C'est un sujet tendance qui n'a pas lieu d'être".

Toujours le plaisir, moins la praticité

Là où la demande correspond à l'offre des industriels, c'est dans le domaine du plaisir. Pour 61% de Français, bien manger signifie se faire plaisir. Cet axe représentait 52,5% des innovations alimentaires en 2011. A ce sujet, les consommateurs sont aujourd'hui en attente de petits plaisirs, d'authenticité et de produits respectant le terroir. Un trio bien français, que seuls les Allemands plébiscitent aussi au sein de cette étude internationale.

Pour accompagner le plaisir, les Français sont aussi ravis de la praticité, mais ne l'envisagent pas comme une priorité. Malgré la société de consommation qui les oblige à se dépêcher sans cesse, les consommateurs ne portent aucun intérêt aux produits alimentaires qui satisfont le nomadisme et la problématique de rapidité.

Le poids des articles alimentaires traitant cet axe de la praticité est ainsi passé de 22,1% en 2006 à 15,8% en 2011.

La prochaine édition du Sial dévoilera les produits alimentaires de demain, ceux que les consommateurs retrouveront à court ou long terme dans les rayons. Ces innovations prendront place sur 260.000 m² au parc des expositions de Paris Nord Villepinte, présentés par 6.000 exposants venus de plus de cent pays différents. 140.000 visiteurs professionnels seront attendus.

Cette étude a été réalisée en France, en Allemagne, en Espagne, en Grande-Bretagne, aux Etats-Unis, en Russie et en Chine, auprès d'un échantillon national de 1.000 individus âgés de 18 ans et plus, interrogés en juin 2012.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.