Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Les Français détiendraient 17 milliards d'euros en Belgique

Le Figaro13/09/2014 à 15:21

La Belgique accueille près de vingt des 100 plus grosses fortunes françaises, selon une enquête du quotidien économique belge L'Echo. Bernard Arnault, Bernard Tapie, Stéphanie Courbit, mais aussi les familles Mulliez ou Decaux sont cités.

La Belgique, destination préférée des richesses françaises. Selon une enquête du journal économique belge L'Echo, parue ce samedi, la Belgique accueille près de vingt des 100 plus grosses fortunes françaises. Et les Français détiendraient ainsi au moins 17 milliards d'euros dans ce pays. Premier cité, Bernard Arnault, l'homme le plus riche de France. Le patron de LVMH n'est pas installé en Belgique, mais il y a domicilié plusieurs sociétés depuis 1999. Figure aussi dans la liste des richesses françaises en Belgique l'animateur de télévision Arthur. En juin dernier, la presse belge avait rapporté qu'il résidait officiellement à Uccle, où il a fondé une société anonyme de droit belge .

Mais parmi les autres noms cités par le quotidien, tous n'étaient pas encore identifiés comme des experts en optimisation fiscale à destination de la Belgique. Il y a par exemple des noms très connus, comme la famille Mulliez, propriétaire d'Auchan, dont plusieurs membres sont domiciliés à Estaimpuis, commune frontalière choisie plus récemment par l'acteur Gérard Depardieu. Les différentes sociétés belges des Mulliez totaliseraient un capital d'un milliard d'euros, affirme L'Echo.

Les hommes d'affaires Bernard Tapie et Stéphane Courbit font aussi partie du lot. Dans la longue liste, figurent encore la famille Bongrain, à la tête du deuxième groupe fromager français exploitant des marques comme «Le Caprice des Dieux». Elle a créé une holding à Bruxelles dès 1988. Selon L'Echo, la famille Bongrain aurait depuis placé plus de 400 millions d'euros en Belgique.

Familles Besnier, Savare, Decaux détectées

Sans y être domiciliés, les fondateurs du géant laitier Lactalis (famille Besnier) ont basé à Ixelles une holding dont le capital atteindrait 1,7 milliard d'euros. La famille Savare, dont le groupe Oberthur est l'un des leaders mondiaux de l'impression sécurisée, notamment de billets de banque, ont fondé une holding dotée de 410 millions d'euros à Uccle. Dans la famille des publicitaires Decaux, c'est le plus jeune des fils du fondateur Jean-Claude Decaux qui a été repéré en Belgique: il est administrateur délégué d'une holding au capital de 106,5 millions d'euros, selon le journal.

Moins connu le patron du groupe de distribution Delhaize, Jacques Bouriez, est présenté comme le premier à avoir créé, dès 1983, une holding en Belgique. La famille Hériard-Dubreuil, qui a fait fortune dans les spiritueux, possèderait, elle, en Belgique une société dotée de 733 millions d'euros en fonds propres.

Une fiscalité plus légère et pas d'ISF en Belgique

Le journal évoque par ailleurs l'installation de centaines de Français aisés moins connus, affirmant que «beaucoup (...) se sont manifestés ces trois dernières années, c'est-à-dire depuis l'accession de François Hollande à la présidence». De nombreux Français fortunés ont choisi de s'installer en Belgique ou d'y domicilier leurs sociétés, car la fiscalité belge est plus avantageuse qu'en France, notamment en raison d'une faible taxation du capital et de l'absence d'impôt de solidarité sur la fortune (ISF). Les Français fortunés s'établissent de préférence dans des quartiers aisés de Bruxelles, et notamment dans les communes d'Uccle et d'Ixelles, ou dans des communes longeant la frontière française près de Lille (nord de la France).

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.