Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Les Français déboursent plus de 14.000 euros en moyenne pour une voiture d'occasion

Le Figaro18/06/2015 à 13:27

La «voiture moyenne» d'occasion, dont le magazine L'Argus dresse le portrait pour la première fois, affiche un prix moyen de 14.360 euros. Elle est âgée de 41 mois et, dans 80% des cas, il s'agit d'une diesel.

Les ventes de voitures d'occasion ont atteint l'an dernier leur niveau le plus haut en sept ans en France. Il s'est vendu plus de trois voitures de seconde main pour une neuve. Il faut dire que les Français doivent débourser en moyenne 10.000 euros de plus pour l'achat d'un modèle neuf par rapport au prix d'une occasion. Sur le modèle de son étude annuelle sur la «voiture moyenne de France», le magazine L'Argus a dressé pour la première fois le portrait-robot de la «voiture moyenne d'occasion»*.

Résultat, en 2014, la voiture moyenne d'occasion des Français affiche un prix moyen de 14.360 euros pour un kilométrage annuel parcouru de 15.868 kilomètres. Elle est âgée de 41 mois et, dans 80% des cas, il s'agit d'une diesel. «Avec un prix de transaction en hausse sur les trois dernières années, la ‘voiture moyenne d'occasion' suit la même direction que la ‘voiture moyenne neuve'», relève L'Argus. L'an dernier, en effet, les automobilistes ont déboursé en moyenne 24.012 euros pour s'acheter une voiture neuve, soit 605 euros de plus qu'en 2013 et 4859 euros de plus qu'en 2009!

Et comme pour le neuf, l'évolution du prix d'achat d'occasion varie fortement d'une catégorie de véhicule à l'autre. Les citadines ont vu leur prix moyen perdre 2% (-141 euros à 6984 euros) depuis 2012. Même tendance pour les petits monospaces (-3%) ou les SUV compacts (-2%). À l'inverse, le prix moyen des segments à plus forte demande, soit parce qu'ils sont à la mode, soit parce que l'offre est plus rare, a grimpé: de 727 euros chez les compactes (+ 6 %), de 3113 euros chez les grandes routières (+ 12 %), de 957 euros chez les grands monospaces (+ 6 %), et de 1214 euros chez les SUV de luxe (+ 4%). La palme revient aux SUV urbains, véritables chouchous du marché français du neuf, qui s'arrachent tout autant sur le marché d'occasion. En conséquence, leur prix a pris 9% depuis 2012 (+1321 euros).

L'Argus note aussi que la part de diesel dans les ventes ont légèrement reculé pour la première fois en 2014, après avoir atteint un pic en 2013 (81%). «Un frémissement qui pourrait annoncer le renversement de tendance déjà observé chez les voitures neuves.» Selon des chiffres publiés récemment par le site spécialisé Autoscout24, le marché de l'automobile d'occasion a progressé de 2,4% en 2014, par rapport à 2013: près de 5,5 millions d'immatriculations. Renault caracole en tête avec 24,1% des immatriculations d'occasion, suivi par Peugeot (19,1%) et Citroën (13%).

*Les données chiffrées sont calculées sur la base des transactions effectuées par des professionnels à des particuliers (représentant 37 % des transactions 2014, soit 2 millions de voitures d'occasion).

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.