Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Les Français de plus en plus inquiets pour leur retraite

Le Figaro19/03/2014 à 11:30

Depuis la réforme de 2013, les ménages sont de plus en plus préoccupés par leur retraite. Ils considèrent que leur future pension ne servira pas à couvrir leurs besoins financiers. Pour préparer leurs vieux jours, ils privilégient à nouveau l'assurance-vie.

Alors qu'elle aurait du les rassurer, la réforme des retraites de 2013 a ravivé les craintes. «L'inquiétude des Français monte. Ils sont de plus en plus préoccupés par leur retraite (54% contre 51% en 2011)», constate le troisième baromètre Deloitte sur les Français et la préparation à la retraite (1). Pour les personnes sondées, la réforme des retraites, bien que nécessaire, reste insuffisante pour «préserver durablement le système par répatition». D'une façon générale, cette réforme reste méconnue. «Les actifs sont presque deux fois plus nombreux qu'en 2011 à ne pas savoir s'exprimer sur la réforme de 2013, signe possible d'un plus grand désintérêt», souligne l'étude du cabinet Deloitte. Les personnes interrogées ont cependant compris qu'elles prendraient leur retraite plus tard qu'aujourd'hui. Comme c'est déjà le cas dans plusieurs pays européens, la majorité (67%) des actifs pensent s'arrêter de travailler à partir de 65 ans. Sans surprise, ce sentiment est particulièrement marqué chez les plus jeunes: les 25-34 ans estiment qu'ils prendront leur retraite à 67 ans .

De façon générale, les internautes interrogés sont convaincus que leur situation sera plus défavorable que celle des retraités d'aujourd'hui. La majorité des actifs (63%) considèrent d'ailleurs que leur future pension ne suffira pas à couvrir leurs besoins financiers, note l'étude de Deloitte. Les femmes (67%) qui ont souvent des revenus moins élevés que les hommes et parfois des carrières incomplètes sont les plus préoccupées, tout comme les 35/53 ans (66%) et les ménages aux revenus modestes (69%). Pour améliorer leurs fins de mois, la majorité des sondés (77%), estiment qu'ils devront avoir recours à d'autres sources de revenus. Et 19% des actifs (+4 points) envisagent de poursuivre une activité professionnelle.

Malgré les efforts fournis ces dernières années par les pouvoirs publics pour informer les Français sur leur retraite future, la moitié d'entre eux avoue n'avoir aucune idée de ce qu'ils toucheront.

Les ménages épargnent moins pour leur retraite

Dans ce contexte, les Français interrogés avancent qu'ils souhaitent épargner davantage pour leur retraite. «Pour plus d'un actif sur deux , la préparation de la retraite fait partie des principales raisons d'épargner, en forte progression cette année (+ 7 points par rapport à 2012 et 2011)», souligne l'enquête. Pour autant, les intentions ne sont pas suivies d'effets. Le nombre d'actifs déclarant épargner pour ses vieux jours a ainsi chuté drastiquement en un an (53% contre 61% l'an dernier). Ils y consacrent entre 1 et 10% de leur revenu.

Fait nouveau, les épargnants accordent désormais de plus en plus d'importance au rendement des placements et aux avantages fiscaux. «Ils modifient l'orientation de leur épargne retraite avec un regain d'intérêt pour l'assurance-vie (+7 points)», selon Deloitte. En revanche, ils délaissent les placements de court terme, comme les comptes sur livrets (-6 points), il est vrai peu adaptés à l'épargne retraite et peu rémunérés (1,25% net pour le Livret A).

Les épargnants, qui privilégient les banques pour placer leur épargne retraite (66%), pointent un déficit de conseil et de personnalisation. «On constate, qu'au-delà des institutions représentant les régimes obligatoires, les acteurs de l'épargne sont peu identifiés. Ils doivent gagner en légitimité et en notoriété et s'adapter pour répondre au besoin grandissant d'accompagnement et de conseils, qui n'est aujourd'hui pas assouvi», souligne Hugues Magron, directeur Conseil secteur Assurance et Protection Sociale chez Deloitte.

A noter que les actifs et les retraités n'ont pas du tout la même perception de la retraite. Pour les premiers (53% d'entre eux) elle est surtout synonyme de baisse des revenus et du niveau de vie, d'incertitude, de vieillesse. A contrario , les retraités interrogés (51%) l'associent aussi certes à la baisse des revenus, mais rapidement, ils évoquent la liberté, les loisirs, le repos, les voyages et le temps libre.

1) Etude réalisée en ligne par Harris Interactive entre le 20 novembre et le 3 décembre 2013 auprès de 4 000 internautes, composés de 32% de retraités et de 68% d'actifs.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.