Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Les Français boudent les vacances de Pâques

Le Figaro14/04/2016 à 06:00

Près de huit Français sur dix ont décidé de rester chez eux cette année pour les congés d'avril. En cause, un budget restreint et un calendrier peu avantageux.

Les vacances de Pâques sont souvent l'occasion de faire un petit détour par la côte ou la montagne, de profiter des premiers rayons de soleil du printemps ou des dernières neiges. Cette année, ce ne sera ni l'un ni l'autre pour une majorité de Français, puisqu'ils sont près de huit sur dix (78%) à déclarer ne pas partir en vacances, selon la 20e édition du baromètre Mondial Assistance-OpinionWay publié ce mercredi.

• Un portefeuille allégé de 59 euros

Le renoncement s'explique d'abord pour des raisons financières. Avec un budget moyen consacré aux congés de Pâques en baisse de 59 euros (717 euros), près de la moitié des Français (43%) déclare manquer d'argent, quand près du tiers (31%) préfère économiser pour d'autres dépenses. Un portefeuille moins fourni qui ne leur permet pas de partir pour de longs séjours. La priorité est donnée aux week-ends rallongés, plutôt qu'aux longues semaines de dépaysement. La moitié des vacanciers (48%) partiront uniquement sur une courte période (+4 points), alors que les séjours d'une semaine connaissent une baisse non négligeable (17%, -5 points).

Le calendrier a aussi sa part de responsabilité. Cette année, les vacances de Pâques débutant dès mars, les Français sont peu enclins à se déplacer sur la côte, ce qui porte préjudice aux séjours à la mer (en baisse de 4 points, à 31%). Les sports d'hiver, les séjours à la campagne et ceux en ville ne sont en revanche que peu affectés par ce changement.

• Plus de temps à consacrer à leurs proches

Rester à la maison peut aussi avoir ses avantages. Avec le travail, il est parfois difficile de se consacrer à ses proches. Ainsi, plus du tiers des Français (36% ) compte passer du temps en famille durant ces vacances de Pâques. Qu'ils partent ou non, ils ont bien l'intention de retrouver un peu de tranquillité, puisqu'ils sont 48% à avoir l'intention de se déconnecter et laisser leur téléphone portable de côté. Ceux qui l'utiliseront le feront avant tout pour rester en contact avec leurs proches (40%). Le reste de leur temps, les vacanciers souhaitent le consacrer à des loisirs plus reposants, notamment les balades en nature (22%) et la lecture ou le cinéma (22%).

• Les ponts de mai contrariés par le calendrier

Les vacances de Pâques ne sont pas les seules à être touchées cette année. Huit Français sur dix ne partiront pas non plus à l'occasion des ponts de mai (- 8 points par rapport 2015), un record. La faute à un calendrier peu généreux, puisque le 1er et le 8 mai tombent un dimanche, ne laissant que deux week-ends prolongés (l'Ascension et Pentecôte).

Cette singularité de 2016 a ses avantages et ses inconvénients. Si une majorité (60%) des Français estiment qu'ils seront plus productifs au travail, une proportion équivalente anticipe un impact négatif sur leur vie personnelle, notamment sur leur vie familiale (61%) et leurs envies de vacances (65%).

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.