Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Les Français achètent moins de vélos

Le Figaro10/04/2013 à 21:17
L'an dernier, 2,89 millions de bicyclettes neuves seulement (- 9 %) ont été écoulées en France.

Les ventes de vélos seraient-elles sur la mauvaise pente? L'an dernier, 2,89 millions de bicyclettes ont été achetées (- 9 %), contre 3,2 millions un an plus tôt, selon les statistiques annuelles du Conseil national du cycle (CNC).

En valeur, le marché s'est établi à 809 millions d'euros (- 4,5 %) grâce à un prix unitaire du vélo en hausse. Du coup, le chiffre d'affaires du secteur (accessoires et équipements compris) s'est tassé à 1,28 milliard (- 4 %) par rapport à une année 2011 dont la météo avait été plus clémente pendant la période cruciale des achats, de mars à juillet.

Électrique seul en hausse

Ce paradoxe entre la passion croissante des Français pour le vélo décrite par les experts et la chute du neuf pourrait aussi s'expliquer par la vitalité du marché de l'occasion. «Avec un parc français de 40 millions de vélos, l'occasion pèse un peu sur le neuf, mais c'est difficile à évaluer, souligne Denis Briscadieu, président et fondateur du réseau de magasins Culture Vélo. «L'occasion est soutenue en ville par la crainte des vols, explique-t-il. Par ailleurs, en deux ans, le prix d'un vélo peut baisser de 30 à 50 %. L'effet d'Internet aussi est réel mais si difficile à chiffrer.»

Presque tous les types de vélos sont touchés par la baisse. «Les chiffres ne corroborent pas l'impression visuelle, explique Thierry Fournier, président du CNC. Seule la catégorie des vélos à assistance électrique est en progrès.» En effet, ces vélos sont en hausse de plus 12 % avec 46.000 exemplaires vendus. Un marché qui devrait atteindre 50.000 vélos cette année.

L'engouement pour ces bicyclettes sans effort semble se conjuguer avec les vélos pliables. Si la mode des petites bicyclettes repliables est venue d'Angleterre, des sociétés françaises telles que Mobiky de Saint-Lô s'y intéressent. Cette dernière a développé un procédé particulier (cadre rétractable) qui permet de déplacer l'engin avec la batterie, même quand il est replié. Pour garantir sa production, cette PME a rapatrié l'assemblage d'abord assuré en Chine. «Nous avons toujours eu des difficultés là-bas pour assembler ce vélo complexe, explique Pascal Baisnée, président de Mobiky. En France, à Saint-Lô, on a produit 2000 vélos en 2012.» Les spécialistes des déplacements urbains voient aussi dans le vélo pliable une solution d'avenir. «C'est un atout pour l'intermodalité, souligne Véronique Michaud du Club des villes et territoires cyclables, on peut le glisser dans un wagon, le monter dans son bureau ou chez soi pour éviter le vol.»

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.