1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Les Européens nombreux à ne pas épargner
Edit-Place31/07/2017 à 09:00

En 2017, plus d'une personne sur quatre, en Europe, ne possède pas d'épargne. Une situation qui s'est améliorée depuis les dernières années, mais qui reste préoccupante.

Des habitudes d'épargne variées selon les pays

D'après une étude de la banque néerlandaise ING, 28 % des Européens ne possèdent pas d'épargne. Le Luxembourg est le pays où l'on épargne le plus, avec seulement 12 % de personnes sans économies, tandis que la Roumanie se place à l'autre bout du classement, avec 42 %. Entre les deux, l'Allemagne affiche un taux de 32 %. La France est, quant à elle, sous la moyenne européenne, avec 23 % de non épargnants.

Des économies plutôt faibles pour ceux qui épargnent

Si l'on se concentre sur les Européens qui disposent d'une épargne, on remarque que quatre personnes sur dix possèdent moins de l'équivalent de trois mois de salaire, la somme minimale que les experts financiers recommandent pour s'assurer une sécurité financière. Selon le rapport, même si ces personnes ne sont pas pauvres, elles « peuvent ne pas être en mesure de gérer les dépenses inattendues, telles que les réparations, sans endettement ni forte réduction budgétaire ».

Une situation qui tend à s'améliorer, mais qui reste préoccupante

La situation s'est toutefois améliorée ces dernières années. Les Européens étaient 30 % à ne pas posséder d'épargne en 2013, avant que ce pourcentage ne passe à 35 % en 2015 et 2016, soit 7 points de plus qu'aujourd'hui. Malgré cette tendance, « beaucoup de personnes restent financièrement fragiles », comme le précise le rapport d'ING.

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Annonces immobilières

Les Risques en Bourse

Fermer