Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Les données personnelles, mine d'or pour les assureurs

Le Figaro 11/12/2015 à 06:00

Les clients les soupçonnent parfois de proposer des applis et des services pour recueillir davantage encore d'informations sur eux et ajuster en conséquence les primes d'assurance. La réalité est plus complexe.

Des applis qui permettent à chacun de tester la qualité de sa conduite, des consultations médicales à distance pour un premier diagnostic 7 jours sur 7, 24 heures sur 24… Ces nouveaux services proposés par certains assureurs (comme Axa) ajoutent aux inquiétudes de nombreux consommateurs sur l'utilisation qui sera faite des informations qu'ils livrent ainsi sur eux.

Côté santé, les assureurs réfutent toute arrière pensée. Axa, par exemple, promet n'avoir aucun accès aux données médicales fournies par les patients au téléphone. La Cnil, d'ailleurs, est très vigilante sur ces questions qui touchent à l'éthique. Côté automobile aussi, les assureurs se défendent de se servir des données collectées sur leurs applis de conduite… sauf si le client est d'accord, car il espère ainsi obtenir une réduction.

Si les clients sont d'accord….

Chez Allianz, par exemple, à condition d'accepter qu'un boîtier, relié à un smartphone, mesure la vitesse à laquelle il prend ses virages ou la fréquence de ses coups de frein, un automobiliste peut désormais bénéficier d'une réduction allant jusqu'à 30 % s'il le souhaite. Aucune majoration n'est prévue s'il n'est pas aussi bon pilote qu'il l'imaginait.

Sans même utiliser ces nouveaux outils les compagnies d'assurance, comme les banques, détiennent d'ailleurs déjà beaucoup d'informations sur leurs clients. «L'enjeu pour elles, aujourd'hui, est de les utiliser pour mieux connaître leurs comportements et améliorer la pertinence de leurs services et leurs offres» explique Guillaume Bourdon, cofondateur de Quinten, une société spécialisée dans la valorisation stratégique des données. Mais, s'empresse-t-il de rassurer, «toutes les données utilisées sont anonymes. Il ne s'agit jamais d'étudier un individu en particulier».

Les tarifs sont déjà largement personnalisés

L'idée est plutôt de détecter différent profils de consommateurs, d'étudier leur comportement, et d'en profiter pour faire des offres adaptées à chacun d'entre eux. «Si un groupe de clients avec certaines caractéristiques d'âge, de revenus, par exemple, détient de l'assurance-vie, cela peut inciter l'assureur à proposer à ses clients ayant les mêmes caractéristiques, mais dépourvus encore de contrat, d'en souscrire un» souligne Guillaume Bourdon.

Les compagnies d'assurance en profiteront-elles pour personnaliser encore plus leurs tarifs? C'est possible. Déjà, en assurance auto, elles sont passées maîtres dans l'art de segmenter leurs offres, et d'ajuster les primes en fonction des risques. Les détenteurs de 4X4 n'ont pas les mêmes tarifs que ceux qui ont acquis un monospace, les célibataires que les pères de famille, les urbains que les ruraux….

Avec plus d'informations, notamment grâce à la géolocalisation, il sera possible d'aller encore plus loin. Les assureurs y seront sans doute un jour autorisés, mais à condition de respecter des règles déontologiques précises.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.