Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Les diagnostics immobiliers manquent encore de sérieux

Le Figaro02/03/2012 à 19:38
Métier récent, le diagnostic immobilier a du mal à trouver ses marques. L'an dernier 60% des professionnels contrôlé par la répression des fraudes n'étaient pas conformes à la législation.

Le diagnostic de performance énergétique (DPE), censé établir le niveau de consommation d'énergie d'un logement, vient à nouveau de se faire taper sur les doigts. Il y a quelques mois, l'association de consommateurs UFC-Que Choisir mettait déjà en cause le sérieux des calculs effectués en montrant qu'un même bien pouvait être classé très différemment selon le professionnel réalisant les calculant. Tout récemment, c'est la DGCCRF (Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes) qui a épinglé cette jeune profession. En effet, l'an dernier, la répression des fraudes a contrôlé 559 professionnels du diagnostic immobilier (performance énergétique, amiante, plomb...) et près de 60% d'entre eux (337) n'étaient pas en conformité avec la législation, surtout pour le DPE. Parmi les problèmes les plus récurrents: l'absence de certification de compétence professionnelle et un manque d'affichage et d'explication sur les prix pratiqués, voire des «tromperies». Autre souci fréquent: le manque d'impartialité des diagnostiqueurs vis-à-vis des agents immobiliers ou des promoteurs.

Dans le bilan de son action 2011, la DGCCRF révèle que les plaintes liées à l'immobilier, aux travaux et réparations réalisés dans les logements et autres services à domicile représentent 20,7% du total. C'est ce qui a motivé ces contrôles ciblés du gendarme de la concurrence, sachant que le logement est le premier poste de dépense des ménages puisqu'il représente près de 30% de leur revenu. Comme ce qui a été relevé par la DGCCRF dans ses contrôles, la plupart des litiges portent sur des tarifs peu clairs ou sur un manque d'indépendance du diagnostiqueur. Sur ce dernier point, il est rappelé que selon l'article L.271-6 du code de la construction et de l'habitation, il «ne doit avoir aucun lien de nature à porter atteinte à son impartialité et à son indépendance ni avec le prestataire ou son mandataire». En effet, les éventuelles commissions que pourraient toucher par exemple les agents immobiliers seraient de nature à gonfler la facture finale du client.

LIRE AUSSI:

» Logement: 30% des Français ont un projet immobilier

» Les prix des maisons de campagne baissent

SERVICE:

» Toutes les annonces immobilières avec Explorimmo

SUIVEZ LE FIGARO IMMOBILER SUR:

» Twitter: @LeFigaro_Immo

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.