Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Les demandes d'hébergement au 115 grimpent

Le Figaro18/03/2013 à 17:08
La Fédération nationale des associations d'accueil et de réinsertion révèle que les demandes d'hébergements d'urgence émanant de familles ont explosé en février 2013.

Une hausse de 28% des demandes d'hébergement d'urgence a été enregistrée en février 2013 par rapport à février 2012. C'est ce que révèle un rapport de la Fédération nationale des associations d'accueil et de réinsertion (Fnars) publié lundi dans le journal La Croix et basé sur des données relevées du 4 février au 3 mars.

Ce qui est exceptionnel, c'est que ces demandes viennent principalement de familles, dont le nombre de demandes a augmenté de 72% selon un baromètre réalisé sur un échantillon de 37 départements, hors Paris. Pour un total de plus de 58.000 demandes, les familles en représentent 42%, devant les hommes seuls (40%), les femmes seules (9%), les couples sans enfants (7%) et les groupes d'adultes sans enfants (2%).

Toujours selon la Fnars, les familles demandeuses sont à 70% originaires d'un pays n'appartenant pas à l'Union européenne. Sur un an, les demandes des ces familles ont d'ailleurs doublé.

Trêve hivernale prolongée

Les personnes plus âgées sont aussi touchées par cette crise du logement puisque les résultats du baromètre rapportent une hausse de 66% des demandes des personnes de plus de 65 ans. La Fnars précise néanmoins que «cette catégorie d'appelants reste très largement minoritaire».

Pour ce mois de février, 51% des demandes n'ont pu être satisfaites, un chiffre meilleur que ceux relevés en janvier (55%), en décembre (57%) et en novembre (71%). «La principale raison de ces réponses négatives reste l'absence de places disponibles suffisantes pour proposer un hébergement aux personnes à la rue qui appellent le 115», explique la Fnars. «Le dispositif propose globalement autant de solutions d'hébergement que l'année dernière, un renforcement insuffisant au regard de la forte dégradation de l'urgence sociale».

Ces chiffres sont publiés alors que le gouvernement a décidé de prolonger la trêve hivernale de deux semaines en raison des conditions climatiques particulièrement rudes. Les expulsions locatives sont donc interdites jusque fin mars, même si elles font l'objet d'une procédure judiciaire. En 10 ans, ces expulsions ont augmenté de 40%.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.