Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Les clients attendent plus de reconnaissance de leur banque

Le Figaro10/04/2014 à 15:14

Malgré des efforts récents, les banques n'ont pas encore regagné la confiance de leurs clients. Ces derniers voudraient que leur fidélité soit récompensée, selon une étude de Deloitte

Depuis peu, les banques, qui cherchent à redorer leur blason après les crises financières, font des efforts pour améliorer leurs relations avec leurs clients. Pour autant, cela ne suffit pas encore. Même si neuf Français sur dix (87%) se disent satisfaits de leur banque (88% en 2013), la proportion de la clientèle disant leur faire confiance reste encore peu relativement élevée (60%), constate une étude annuelle du cabinet Deloitte réalisée en janvier avec Harris Interactive auprès d'un échantillon de 3037 personnes représentatif de la population nationale et des clients des banques françaises.

«Le sentiment de confiance évolue peu dans l'esprit des Français», note Daniel Pion, associé, responsable de la banque de détail chez Deloitte. Ce sentiment est beaucoup plus prononcé dans les établissements classiques (55%) et mutualistes (60%) que dans les banques en ligne (80% de la clientèle ldisent leur faire confiance). Résultat, chaque année, les réseaux bancaires perdent des clients. «Entre 2 et 4% quittent leur banque tous les ans et le produit net bancaire perdu est difficilement compensé par de nouvelles ouvertures de comptes», précise-t-il. Le nombre de personnes ayant ouvert un compte secondaire dans une banque en ligne a d'ailleurs fortement augmenté ces dernières années, passant de 7% en 2011 à 11% en 2014 (toutefois seuls 3% ou 4% des Français ont leur compte principal dans une de ces banques).

Les clients peu satisfaits de l'accueil en agences

Généralement, les Français sont peu satisfaits de l'accueil qui leur est réservé en agences, dans lesquelles ils se déplacent de moins en moins pour les opérations simples. Mais paradoxalement, ils tiennent au modèle à condition de pouvoir aussi gérer leurs comptes sur internet, selon l'étude de Deloitte.

Dans ce commerce, un peu à part, les clients attendent aussi de leur banque qu'elle fasse des efforts pour récompenser leur fidélité. Une notion qui fait débat. Ainsi, si la majorité de la clientèle (96%) s'estime fidèle à leur établissement financier dans lequel ils ont ouvert un compte il y a de nombreuses années, celui-ci ne voit pas du tout les choses de la même façon. Pour ces établissements, seuls 36% de leurs clients ayant un compte actif et dotés de plusieurs produits financiers (épargne, crédit, assurance, moyens de paiement) sont considérés comme fidèles et donc mieux traités. D'où les déceptions.

Mais qu'attendent en fait les Français? Des réductions sur les produits et services (59%), des points pouvant être convertis en cadeaux (43%) ou encore l'accès à des offres dédiées ou des programmes VIP. ««La fidélité des clients est le véritable enjeu de la banque de demain. Un client fidèle génère deux fois plus de revenus», note Daniel Pion. Les consommateurs qui ne s'estiment pas bien traités ne recommandent pas leur banque à leur entourage ou relations. C'est surtout vrai pour les clients des réseaux classiques et dans une moindre mesure des banques mutualistes. A contrario, les personnes ayant un compte dans une banque en ligne sont bien plus nombreuses à vanter les mérites de leur nouvel établissement. «L'offre de ces banques reste assez limitée, elles sont plus souples d'utilisation, mais promettent moins de choses que leurs aînées traditionnelles», nuance Daniel Pion.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.