Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Les Britanniques de loin les plus généreux d'Europe à Noël

Le Figaro15/11/2014 à 08:00

INFOGRAPHIES - Avec une dépense moyenne de 542 euros par foyer pour les fêtes, la France se situe 62 euros en deça de la moyenne européenne. Le Royaume-Uni arrive en tête avec un budget de 917 euros par foyer et l'Espagne termine en queue de classement (381 euros).

Les Français seront plutôt économes à Noël cette année. Chaque foyer dépensera en moyenne 542 euros, soit 62 euros de moins que la moyenne européenne (604 euros), selon une étude* du Centre for Retail Research pour le géant de la promotion et des réductions en ligne RetailMeNot, publiée mercredi. Les champions du shopping de Noël en Europe seront les Britanniques, qui devraient débourser en moyenne 917 euros par foyer. Au final, presqu'autant que les Américains (920 euros). En queue de classement, les Espagnols consacreront 381 euros aux fêtes de fin d'année, tandis que les Allemands devraient dépenser 681 euros, les Italiens 438 euros, et les Belges 583 euros.

En France, comme dans le reste de l'Europe, le gros du budget Noël est dédié aux cadeaux (56%).Les Français comptent aussi se faire plaisir à table, en réservant un tiers de leur budget aux repas. Les trajets pour se rendre en famille absorbent quant à eux 9% de la somme totale. Enfin, un petit effort (3%) est porté aux décorations de fête.

Globalement, les ventes de Noël devraient progresser de 1,5% cette année dans ces pays européens, passant de 309,9 milliards en 2013 à 314,7 milliards d'euros en 2014. Elles devraient rapporter quelque 65 milliards d'euros au commerce en France, un chiffre en hausse de 1,2%. «La période de Noël est un moment déterminant pour les commerçants et certains d'entre eux réalisent jusqu'à 20% de leurs ventes annuelles pendant cette période», souligne Anne-Marie Schwab, directrice générale de RetailMeNot. La plus forte progression des ventes est attendue au Royaume-Uni (+2,2%), et les plus molles en Espagne (+0,6%) et en Italie (+0,9%).

«La confiance des consommateurs est toujours fragile et les Français cherchent à optimiser leur budget et ils privilégieront les meilleures offres», ajoute Anne-Marie Schwab. Une tendance à la recherche de bons plans qui favorise encore cette année le recours aux achats en ligne. Alors que les ventes en magasin devraient trébucher cette année, pour atteindre 56,5 milliards d'euros (-1,1%), les ventes sur Internet vont croître de 19,7%, à 8,5 milliards d'euros.

Surtout, les Français sont les champions du shopping sur mobile, selon cette étude. L'Hexagone devrait ainsi afficher la plus forte croissance des ventes via smartphones et tablettes en Europe, avec un bond de 478% par rapport à 2013. Soit un montant de 2,1 milliards d'euros, contre 400 millions l'an dernier. La Belgique connaîtra un boom similaire du m-commerce (+ 433%) suivie de l'Allemagne (+ 401%).

* Enquête menée en octobre 2014 auprès de 50 grandes enseignes de détail dans sept pays d'Europe et aux États-Unis, et 1000 interviews de consommateurs. La «période de Noël» couvre les six semaines allant de la mi-novembre à la fin de l'année.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.