Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Les boutiques dédiées aux e-cigarettes fleurissent

Le Figaro14/09/2012 à 19:49
Le marché est en plein boom et la distribution s'organise sur le territoire français. Les points de vente tirent leur légitimité du besoin prégnant en conseils avant l'achat.

Caen en avril 2011, puis Nantes, Le Havre, Alençon, Paris, Lille et dès samedi Rouen: les boutiques Clopinette, dédiées aux cigarettes électroniques, fleurissent dans les villes françaises. C'est pourtant sur Internet que l'aventure de la marque a démarré en janvier 2011. Ses fondateurs, Karin Warin et Eric de Goussencourt, ont alors décidé d'ouvrir un site de vente en ligne d'«e-cigarettes». «Très vite, de nombreux clients sont venus au dépôt pour demander conseil et tester les produits», raconte Karin Warin. D'où l'idée d'ouvrir un magasin pour permettre au client de «dénicher LA cigarette électronique qui lui correspond», poursuit l'entrepreneuse de 40 ans.

Le concept n'est pas inédit en France. Le tout premier magasin de cigarettes électroniques a été créé en décembre 2009 à Caen par Thomas Denis, un fumeur lassé de subir des déconvenues en commandant ces produits sur Internet. Pour lui, une boutique était le meilleur moyen de garantir la qualité des e-cigarettes, ainsi que des prix abordables. Un avis que partage la co-fondatrice de Clopinette. «Une recharge de cigarette électronique coûte environ 6 à 7 euros et permet de fumer l'équivalent d'une cartouche de cigarettes, soit 10 paquets classiques vendus aux alentours de 60 euros», avance-t-elle. A ce tarif, s 'ajoute le prix d'achat de la cigarette électronique, qui s'échelonne de 45 à 90 euros. Fort de sa dizaine de magasins, qui drainent chacun entre 1000 et 2000 clients par mois, Clopinette espère atteindre un chiffre d'affaires de 3 millions d'euros pour 2012. En mai, l'enseigne s'est ouverte aux franchises. Un développement fulgurant qui témoigne de l'essor des ventes d'«e-cigarettes» en France.

La filière se structure

Selon les professionnels, le marché français pèse environ 10 millions d'euros aujourd'hui et ce, malgré l'interdiction de vendre ces cigarettes en pharmacie. Porté par les sites Internet et les boutiques en ville, il devrait continuer à croître. Si l'objectif affiché des fondateurs de Clopinette est de séduire de nouveaux franchisés en 2013, d'autres commerçants préfèrent tenter l'aventure en indépendants. «Ce statut offre plus de flexibilité que la franchise, notamment pour la gestion des stocks», témoigne Mickaël Hammoudi, le patron de MCortex Distribution, une boutique située près de Châteauroux, dans l'Indre. Ce dernier est à l'origine du CACE, le Collectif d'Achat de Cigarettes Electronique et d'une toute récente charte de déontologie que les entreprises indépendantes partenaires s'engagent à respecter. De quoi harmoniser les pratiques alors que la filière, encore jeune, doit s'unir, notamment pour répondre aux critiques de certains professionnels de santé.

LIRE AUSSI:

» La cigarette électronique prend de l'ampleur

» Haro sur la cigarette électronique

» Tabac: les innovations marketing des cigarettiers

» Les cigarettes électroniques pas forcément sans risque

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.