Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Les attentats du 13 novembre ont fait baisser la fréquentation de Disneyland Paris

RelaxNews10/02/2016 à 05:33

(AFP PHOTO / THOMAS SAMSON )

(AFP) - Disneyland Paris a subi une baisse de fréquentation et des annulations de réservations après les attentats du 13 novembre, a indiqué mardi son exploitant Euro Disney en annonçant un chiffre d'affaires trimestriel en repli de 1,1%.

"En raison principalement des événements survenus à Paris en novembre", Euro Disney a vu les ventes de son premier trimestre décalé (entamé début octobre) s'établir à 337,6 millions d'euros, contre 341,5 millions un an plus tôt.

"Nous avons constaté une forte demande jusqu'aux évènements du 13 novembre, suite auxquels nous avons enregistré des annulations de réservations sur la seconde moitié du trimestre. La destination a également été impactée par notre décision de fermer nos parcs à thèmes pendant quatre jours, en respect de la période de deuil national", a indiqué Tom Wolber, président d'Euro Disney S.A.S.

La première destination touristique privée en Europe - avec 14,8 millions de visiteurs en 2015 - avait en effet décidé de fermer du samedi 14 au mardi 17 novembre inclus, une première pour le parc d'attractions ouvert depuis 1992.

Le groupe ne détaille pas jour par jour l'impact des attentants sur la fréquentation de ses deux parcs à thèmes (Disneyland Paris et Walt Disney Studios), mais fait état d'une baisse de 8% sur l'ensemble du trimestre.

Cette baisse "a été partiellement compensée par une augmentation de 4% de la dépense moyenne par visiteur" (soit les dépenses liées aux entrées, à la restauration et aux marchandises), est-il précisé.

Ce sont surtout les Français, les Néerlandais et les Britanniques qui ont moins visité Disneyland au cours du trimestre, "une baisse partiellement compensée par une augmentation du nombre de visiteurs espagnols".

La direction d'Euro Disney ne donne pas d'indications ou de prévisions chiffrées concernant la fréquentation pour janvier, février ou les mois à venir, mais précise à l'AFP "constater un rétablissement sur certains de ses marchés-clés".

Du côté des hôtels du site, le taux d'occupation s'affiche en baisse cumulée de 0,9 point sur tout le trimestre, alors que la dépense moyenne par chambre a augmenté de 2%.

Hors effet attentats, une hausse des charges (par rapport au premier trimestre de l'exercice précédent) a également eu un impact sur le chiffre d'affaires, "reflétant les coûts liés à l'amélioration de l'expérience proposée aux visiteurs, l'inflation des charges d'exploitation, ainsi que l'impact de la hausse des activités de développement immobilier et évènements spéciaux".

Euro Disney ne communique pas d'objectifs financiers pour l'exercice en cours, mais Tom Wolber indique que "malgré le ralentissement du secteur touristique, nous restons confiants dans notre stratégie à long terme et nous trouvons la résilience du marché français particulièrement encourageante."

L'année dernière, Euro Disney avait réduit sa perte nette de 10%, à 84,2 millions d'euros, et réalisé un chiffre d'affaires de 1,37 milliard.

L'entreprise, qui enchaîne depuis des années les restructurations financières pour réduire sa dette, a été recapitalisée en 2015 à hauteur d'un milliard d'euros par sa maison mère américaine The Walt Disney Company, dans le but de "poursuivre la mise en oeuvre de la stratégie visant à améliorer la qualité de l'expérience des visiteurs".


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.