1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Le top 10 des villes les plus chères pour les expatriés
Boursorama avec AFP Services27/06/2019 à 10:44

En 2019, huit des dix villes les plus chères du monde pour les expatriés se trouvent en Asie. La seule ville européenne dans le top 10 cette année est Zurich, à la 5e place.

Hong Kong est la ville la plus chère du monde pour les expatriés. ( AFP / ANTHONY WALLACE )

La vie d'expatriés peut parfois coûter cher. Le cabinet Mercer publie ce mercredi 26 juin son classement annuel, qui compare les coûts de plus de 200 produits et services de la vie courante (transport, alimentation, carburant...) et celui du logement. 

La ville la plus chère du monde pour les expatriés reste comme en 2018 Hong Kong, "à cause du marché immobilier, mais aussi de sa monnaie indexée sur le dollar américain qui augmente inéluctablement le coût de la vie", relève Mercer dans son enquête.

Tokyo se maintient à la 2e place, Singapour passe de la 4e à la 3e, Séoul de la 5e à la 4e. Zurich, seule ville européenne à figurer dans le top 10, recule de la 3e à la 5e place. Suit Shanghai, qui passe de la 7e à la 6e, puis Ashkhabad, la capitale du Turkménistan, qui a bondi de la 43e place à la 7e place. Cela s'explique par "une pénurie des monnaies fortes, principalement de dollars et d'euros" "qui a fait que mécaniquement, le prix des denrées importées s'envole", explique à l'AFP Jean-Philippe Sarra, responsable mobilité internationale de Mercer France.

En Chine, Pékin passe de la 9e à la 8e place en raison de l'augmentation des prix des loyers. Un trois-pièces non meublé pour expatriés y coûte désormais 3.267,95 euros par mois, contre 2.600 euros à Paris, et 7.858,72 euros à Hong Kong, détaille Mercer. New York remonte de la 13e à la 9e place. Toujours en Chine, Shenzen clôture le top 10. En tout, huit des villes les plus chères du monde sont en Asie. 

Paris recule à la 47e place

L'étude fait par ailleurs apparaître une remontée dans le classement des villes nord-américaines et une baisse des villes européennes liée à la hausse du dollar par rapport à l'euro. "C'est très marqué cette année, parce que le dollar s'est apprécié par rapport à beaucoup de monnaies", a déclaré à l'AFP Jean-Philippe Sarra, responsable mobilité internationale de Mercer France. 

Outre New York qui a gagné quatre places, San Francisco est passé de la 28e à la 16e et Los Angeles de la 35e à la 18e.

En France, Paris recule de la 34e à la 47e place et Lyon de la 105e à la 123e. Dans le reste de l'Europe, Berlin (81e), Stuttgart (126e), Madrid (82e) ou Milan (45e), recule également. Londres perd quatre places à la 23e place. 

5 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • emile69
    27 juin11:56

    Effectivement cette statistique est à relativiser. Mais un fait est certain : dans les villes où les loyers sont les plus chers, les personnes à faible revenu sont exclus sauf à vivre dans un taudis. Et c'est ce qui arrive hélas.

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Annonces immobilières

Les Risques en Bourse

Fermer