Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Le retour du plafonnement de l'ISF

Le Figaro20/11/2012 à 12:47
Le dispositif mis en place par le gouvernement sera néanmoins moins généreux que l'ancien bouclier fiscal.
o Comment fonctionne le plafonnement?

Le montant cumulé de l'ISF, de l'impôt sur le revenu, de la contribution exceptionnelle sur les hauts revenus (de 3 ou 4 %), de celle sur les très hauts revenus (de 18 %) et des prélèvements sociaux ne pourra excéder 75 % du montant des revenus du contribuable. Dans le cas contraire, l'excédent sera déduit du montant de son impôt sur la fortune. L'excédent ne sera pas restitué.

o Quels sont les revenus pris en compte?

Le nouveau dispositif est beaucoup plus strict que celui qui était applicable précédemment. Il faut, en effet, prendre en compte l'ensemble des revenus nets de frais professionnels de l'année précédente, qu'ils soient de source française ou étrangère, après déduction des éventuels déficits catégoriels, auxquels il convient d'ajouter les revenus exonérés d'impôt sur le revenu (intérêts du livret A, par exemple), ainsi que les produits soumis à un prélèvement forfaitaire libératoire (celui applicable aux intérêts lorsqu'ils n'excèdent pas 2000 € par an, notamment). Il faudra aussi retenir les intérêts des plans d'épargne logement et la variation de la valeur des contrats de capitalisation et d'assurance-vie. «Que se passera-t-il en cas de moins-value sur son contrat d'assurance-vie, s'interroge Christine Valence-Sourdille, ingénieur patrimonial chez BNP Paribas Banque Privée. De même, quelle valeur faudra-t-il retenir en cas de rachat partiel en cours d'année ?» Enfin, une personne détenant plus de 25 % du capital d'une société soumise à l'impôt sur les sociétés n'exerçant pas d'activité industrielle, commerciale, agricole, artisanale ou libérale devra prendre en compte sa quote-part dans les bénéfices de l'entreprise, même s'ils n'ont pas été distribués. «En pratique, pourraient être concernés par cette mesure les associés des sociétés patrimoniales soumises à l'IS», rassure Christine Valence-Sourdille.

o Comment réduire son futur ISF?

Le nouveau dispositif ne permettra plus de mettre en place des stratégies d'optimisation du plafonnement. «Compte tenu de la définition très large des revenus pris en compte, le plafonnement de l'ISF sera ardu à mettre en place, constate Christine Valence-Sourdille. La meilleure stratégie pour diminuer son impôt consistera alors à privilégier les réductions d'ISF via l'investissement dans les PME, en direct ou via des fonds spécialisés, ou faire preuve de générosité, certains dons étant partiellement déductibles de son impôt sur la fortune», conclut-elle.


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.