Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Le quartier d'affaires de Lille veut grossir et accueillir des logements

Le Figaro24/04/2015 à 10:39

La mairie souhaite « finir » le troisième quartier d’affaires de France. Le projet d’Euralille 3000 mise sur la densification pour créer de nouveaux bureaux mais aussi des logements afin de rendre le quartier plus animé.

La mairie de Lille souhaite «finir» Euralille, aujourd’hui troisième quartier d’affaires de France après La Défense et la Part-Dieu à Lyon, avec comme idée maître une «densification» réalisable grâce à une mixité logements/bureaux. «Le grand objectif d’Euralille 3000 est de finir Euralille (…). Vingt ans après sa création, ce quartier doit se réinventer», lance Martine Aubry, maire socialiste lors d’une réunion publique dans une salle pleine.

A la fin des années 1980, l’emblématique maire de Lille Pierre Mauroy (1928-2013) remporte ce qu’il nomme «la bataille du rail» et parvient à arracher de haute lutte avec les Anglais une desserte TGV dans sa ville sur la nouvelle ligne Londres-Paris. Ancien «cul de sac» de la France, la métropole revendique sa centralité européenne entre Paris, Londres, Amsterdam et Bruxelles.

Le souhait de l’ancien Premier ministre est alors «d’édifier au-dessus de la nouvelle gare, donc au cœur de la Métropole, un centre d’affaires international qui soit à la fois une «turbine tertiaire» capable d’entraîner toute la région et un nouveau quartier européen, insufflant un regain d’énergie à la ville».

Des bureaux occupés à 95 %

De cette idée naîtra un programme ambitieux confié à l’urbaniste vedette néerlandais Rem Koolhaas, avec «une architecture puissante et audacieuse», selon Pierre Mauroy. Aussi, les architectes Christian de Portzamparc, avec la tour de Lille en «L» posée sur la gare TGV et Jean Nouvel, avec un centre commercial en forme de paquebot coiffé d’un impressionnant toit en porte-à-faux, donnent un nouveau visage à la capitale des Flandres. Signe du succès d’Euralille, situé à une dizaine de minutes à pied du centre historique, «les surfaces de bureaux sont occupées à 95 %», note Fabrice Veyron-Churlet, directeur opérationnel d’Euralille.

Ce nouveau chapitre d’Euralille doit permettre de l’agrandir mais aussi d’en gommer certains défauts. Ainsi, à l’image d’autres quartiers d’affaires, Euralille perd de son animation à la nuit tombée. D’où l’idée de rendre ce quartier «plus humain et plus vivant» afin de ne pas «refaire La Défense, avec des quartiers de bureaux et à côté des zones résidentielles» en privilégiant «une grande mixité de programmes», explique Martine Aubry. Le projet d’Euralille 3000 prévoit la construction d’ici vingt ans de 130.000 m² de bureaux, mais aussi un millier de logements, des commerces, bars et restaurants ainsi que 5.000 m² pour le sport, la culture et les loisirs.

Pour construire ces logements, Isabelle Menu, architecte urbaniste en charge du projet Euralille 3000, a prévu la création de «polders métropolitains», avec «des espaces non pas gagnés sur la mer mais sur des infrastructures routières», en l’occurrence le périphérique, qui «coupe» l’agglomération. Autre idée forte du programme, améliorer la connexion entre les deux gares Flandres et Europe, qui possèdent le plus important trafic de France hors gare parisienne (25 millions par an), «à l’image d’un aéroport avec deux terminaux», dit-elle.

Le calendrier d’Euralille 3000 a été présenté par la municipalité: étude d’impact cette année, modification du Plan local d’urbanisme (PLU) en 2016. La première phase du projet (pôle Euraflandres, extension du quartier d’affaires vers le sud, aménagement de nouvelles places) doit elle se dérouler de 2016 à 2020, tandis que la 2e phase (logements autour du parc Matisse et bureaux sur le Polder) doit avoir lieu de 2020 à 2030.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.