Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Le prix du timbre va encore augmenter de 3 centimes

Le Figaro01/10/2013 à 19:41
La hausse interviendra au 1er janvier 2014. Elle doit permettre de pallier la baisse des revenus de l'entreprise publique pour son activité courrier, liée à la chute du nombre de courriers envoyés.

Envoyer une lettre coûtera encore un peu plus cher en janvier prochain. Alors que La Poste fait face à une chute du nombre d'envois, les tarifs des timbres seront revalorisés au 1er janvier. Les plus courants, de couleur rouge, verte et grise, verront leur prix augmenter de 3 centimes, tandis que le reste des tarifs augmenteront de 3% en moyenne.

Le timbre de la lettre verte, plébiscitée par les particuliers, coûtera 0,61€ contre 0,58€ auparavant, alors que le timbre prioritaire passera de 0,63€ à 0,66€. La différence de cinq centimes entre les deux produits les plus utilisés par les Français restera donc inchangée. Tout comme le tarif de la lettre en ligne, qui permet de télécharger sur le site de La Poste un courrier qui sera distribué le lendemain dans la boîte aux lettres du destinataire. La Poste estime que ces augmentations n'auront «qu'un impact très limité sur les ménages: environ un euro par an et par ménage».

Les courriers industriels, c'est-à-dire envoyés par de grands émetteurs de courrier, sont les plus lourdement touchés, avec une revalorisation de leur prix de 1,8%. En revanche, La Poste n'a pas souhaité augmenter le tarif de l'offre «Destineo esprit libre», destinée aux petites et moyennes entreprises, «pour favoriser leur compétitivité dans un contexte économique difficile».

Chute du nombre de plis envoyés

Certains tarifs, comme celui du timbre prioritaire de couleur rouge, avaient déjà été revus à la hausse en début d'année. Un document interne à l'entreprise publique, révélé par Le Parisien-Aujourd'hui en France en juillet, prévoyait de nouvelles hausses dans les années à venir. Les prix pourraient s'envoler de plus de 20% d'ici 2018, le prix du timbre rouge atteignant alors 78 centimes.

Pourtant, le tarif de ce produit de consommation basique a peu augmenté au cours des dernières décennies. Il coûtait ainsi deux francs en 1983, ce qui compte tenu de l'érosion monétaire due à l'inflation, correspond à 0,59€ en 2012, selon les chiffres de l'Insee. Le timbre aurait donc été revalorisé de seulement sept centimes en trente ans!

Cette hausse, qui est encadrée par l'Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (ARCEP), permettra de pallier en partie la chute du nombre de plis envoyés. En 2011, le volume des objets adressés a diminué de 2,6%, comme l'année précédente. Jean-Paul Bailly, l'ex-président du groupe La Poste, estimait que cette baisse devait atteindre 6% par an d'ici à 2018. Une perte de trafic qui représenterait 2,8 milliards d'euros.

Un défi de plus pour Philippe Wahl, fraîchement nommé à la tête de l'entreprise publique, par ailleurs confronté au malaise des salariés du groupe. Il devra guider La Poste dans son repositionnement hors de son activité courrier, inéluctablement grignotée par les nouvelles technologies.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.