Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Le prix des fruits et légumes flambe sur les marchés

Le Figaro12/07/2013 à 16:55
La hausse atteint 8 % et plus depuis un an. L'arrivée tardive de grosses productions plantées récemment pourrait toutefois les faire redescendre à un niveau plus décent.

Ce qui est rare est cher, dit-on! Une nouvelle preuve de ce célèbre adage nous est donnée aujourd'hui avec l'envolée du prix des fruits sur les marchés: + 8 % sur un an, selon les dernières statistiques de l'Insee, soit dix fois plus que la progression enregistrée pour l'ensemble des prix. «Cette hausse coïncide avec les mauvaises conditions météorologiques», explique Patrick Sillard, responsable des prix à la consommation à l'Insee.

En cause donc: le froid et l'humidité du printemps et de l'hiver derniers. La pomme - qui représente «la moitié des volumes de fruits vendus en France», selon Bruno Dupont, président de l'Interprofession des fruits et légumes, avec un total de 19,5 kilos consommés par an et par habitant - est le meilleur exemple. Les moindres quantités produites à cause du gel, alors que la demande s'est maintenue jusqu'en juin, soit nettement plus longtemps que d'habitude, ont permis de soutenir les prix. Résultat, «nous avons écoulé des volumes record et les prix, à la sortie du verger, ont enregistré une augmentation située entre 50 centimes et 1 euro le kilo», reconnaît Bruno Dupont.

15 jours de retard pour les pêches et les nectarines

«La baisse de température a ralenti la consommation pour des produits de saison comme la fraise, abonde Didier Loli, directeur du magasin Paris Select à Rungis. Mais heureusement le froid a aussi diminué les quantités, les cours se sont donc bien tenus. Nous commençons actuellement, avec plus de 15 jours de retard, les pêches et nectarines françaises avec une hausse 5 à 6 % par rapport à l'année dernière». Les gros volumes de production mis en vente, qui devraient arriver d'ici la fin juillet, pourraient toutefois limiter, voire même annuler cet hausse.

La hausse des prix des légumes fruits est d'ailleurs encore plus impressionnante: + 8,3 % sur un an. «Comme le printemps tardait à venir, les consommateurs ont continué à acheter des légumes d'hiver à des prix supérieurs d'au moins 6 %», indique Jacques Rouchaussé, président de Légumes de France. Le poireau s'est ainsi bien écoulé à des niveaux élevés jusqu'en avril, comme la pomme de terre ou la salade. Revers de la médaille, les radis, concombres et autres tomates ont connu un début de printemps difficile. Une situation qui ne devrait pas durer avec le retour, ces derniers jours, de la chaleur qui «a déjà fait remonter le prix de ces légumes de3 %», explique Jacques Rouchaussé.

Une arrière saison prometteuse

Quant au melon, le troisième légume le plus consommé des Français derrière la tomate et la carotte, il connaît un gros souci. «Il a été planté trop tard et est très peu présent dans les rayons», déplore Jacques Rouchaussé. Là encore, les producteurs espèrent une belle fin et arrière saison qui pourrait prolonger la consommation de ces produits d'été en automne et ainsi compenser leur démarrage tardif.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.