Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Le prince Albert II lance l'extension de Monaco sur la mer

Le Figaro29/03/2013 à 19:23
Le prince Albert II a annoncé qu'une presqu'île de 5 à 6 hectares allait être construite sur la Mediterranée pour agrandir la Principauté.

Il ne s'agit pas d'une première. À l'étroit dans ses deux kilomètres carrés abritant presque 30.000 habitants, la principauté de Monaco, cernée de tous côtés, n'a d'autre choix que de prendre le large. Le prince Albert II a ainsi annoncé dans un entretien publié ce vendredi dans le quotidien Nice Matin que le territoire du rocher allait s'étendre de 5 à 6 hectares grâce à une presqu'île gagnée sur la mer. L'extension sera développée à l'est de la Principauté, près du Grimaldi Forum, palais des congrès et salle de spectacle, situé sur le bord de mer.

L'agrandissement du plus petit pays souverain après le Vatican est un sujet récurrent. En 2008, le Prince avait stoppé un méga-projet qui prévoyait la construction d'une dizaine d'hectares sur la Méditerranée, mais aussi pour éviter de heurter les écologistes. Le projet qui devait voir le jour en 2011 se situait en effet à proximité d'une réserve naturelle. «Je serai particulièrement attentif à ce que ce projet respecte les fortes contraintes environnementales que j'imposerai, tant pendant le chantier, que par la suite durant l'exploitation des surfaces nouvellement créées», précise aujourd'hui le souverain.

Espace et dynamisme économique

La dernière réalisation gagnée sur la mer est une immense digue semi-flottante de 350 mètres sur le port principal pour accueillir les bateaux de croisières. Dans les années 1950, c'est un quartier entier qui avait été construit sur la Méditerranée: le quartier d'affaires et d'habitations de Fontvieille, situé à l'ouest, qui représente 22 hectares et avait valu au prince Rainier le titre de «prince bâtisseur».

Le gouvernement estime que 350.000 m² supplémentaires seront nécessaires tous les dix ans pour construire des logements, des équipements et développer les activités économiques. Il n'y a pratiquement plus de terrains vides et les anciennes constructions sont détruites pour reconstruire des immeubles plus hauts, ce qui était interdit avant la seconde guerre mondiale. En 2011, 30% du budget de la Principauté était dévolu à la récupération de terrains et à la construction. Le prince Albert a précisé que dans ce projet, «les constructions ne devront pas être hautes» et que «des espaces verts devront être aménagés pour que le cadre de vie soit agréable». Outre le gain d'espace, Albert II estime que les «nouvelles surfaces généreront des recettes importantes pour le budget de l'État ainsi qu'une activité soutenue pour nos entreprises du bâtiment», note Albert de Monaco, qui affirme que d'autres constructions sur la mer pourront être envisagées à l'avenir.

Mais l'ancien village de pêcheurs, reconverti en rendez-vous du gotha, soigne également sa riche clientèle. Fin 2014 sera livré le premier gratte-ciel de la principauté: la Tour Odéon, qui culminera à 170 mètres, proposera en outre à son sommet un penthouse de 3300 mètres carrés avec piscine et toboggan, annoncé comme l'appartement le plus cher du monde. Comptez 91.000 euros le mètre carré.


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.