1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Le Portugal veut attirer les retraités européens
Le Figaro08/10/2013 à 21:17

Le pays a récemment pris des mesures fiscales incitatives visant à faire venir les retraités et les personnes exerçant une profession libérale ou une activité «à haute valeur ajoutée».

Le Portugal ouvre ses bras aux Européens. Comme le lui ont suggéré ses créanciers (FMI, Commission européenne et BCE), le pays a récemment pris des mesures fiscales incitatives pour attirer sur les bords du Tage des retraités du Vieux Continent et des personnes exerçant une profession libérale ou une activité «à haute valeur ajoutée comme professeur d'université, chef d'entreprise, cadre ou encore artiste...», précise le gouvernement portugais.

Ainsi, depuis le 1er janvier, les retraités vivant plus de six mois par an (plus de 183 jours, pas nécessairement consécutifs) sur le sol portugais où ils disposent d'un logement, bénéficient d'un statut de «résident non habituel». Ce statut leur permet, n'étant plus résident fiscal français, d'être entièrement exonérés d'impôt sur le revenu pendant dix ans ­(renouvelable).

Traitement de faveur

«Ces personnes peuvent être seulement locataires de leur logement», précise Carlos Vinhas Pereira, président de la Chambre de commerce et d'industrie franco-portugaise. Cependant, les prix de l'immobilier sont nettement moins chers qu'en France et il est possible d'acheter un bel appartement de 150 m² près de l'océan Atlantique dans la région de l'Algarve par exemple, pour 200.000 euros», ajoute-t-il. Ces retraités peuvent, s'ils le souhaitent, continuer à cotiser à la Sécurité sociale française.

Les professions libérales et autres chefs d'entreprise français, désireux d'exercer leur activité sous le soleil de Lisbonne au moins six mois par an et de ne plus être résident fiscal français, bénéficient également d'un traitement de faveur. Leurs revenus perçus au Portugal sont en effet imposés au taux forfaitaire de 20%. Et les revenus (dividendes, intérêts, plus-values), perçus en France sont totalement exonérés d'impôt.

Le Portugal souhaite aussi ­attirer sur son sol de riches étrangers non européens, notamment chinois ou brésiliens. Le pays leur propose un «visa de résident temporaire» (aussi appelé Golden Visa), leur permettant de voyager facilement sur le Vieux Continent. En échange, ces derniers doivent investir au moins 500.000 euros dans un bien immobilier.

10 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • remimar3
    09 octobre16:59

    oui exact et des services publics toujours plus chers (transports, électricité, eau...) et offrant toujours moins de services. La république n'a plus un rond et nous le pique dans les poches.

    Signaler un abus

  • fifipcv
    09 octobre12:55

    @ remimar3: surtout les perpétuels assistés, pour qui nous cotisons déjà beaucoup trop et ce qui nous vaut des médicaments génériques pour tous !....

    Signaler un abus

  • remimar3
    09 octobre12:38

    Avec des gens qui veulent changer les règles fiscales en permanence, en s'en mettant plein les poches au passage, comment voulez-vous que les gens restent en France à commencer par les retraités (à nouveaux libres) et les jeunes diplômés (voir article récent sur la fuite à l'étranger des têtes bien pleines). Il ne restera bientôt plus en France que ceux qui ont trop d'attache pour bouger et les perpétuels assistés.

    Signaler un abus

  • r.espic
    09 octobre10:39

    Citoyenneté fiscale. Les commissaires du peuple veulent mettre en place la terreur comme en 1793.

    Signaler un abus

  • sidelcr
    09 octobre10:19

    Quel chantier l'Europe , dire que nous payons des impôts pour cette gabegie qui ne sert qu'aux multinationales ..

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Annonces immobilières

Les Risques en Bourse

Fermer