Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Le Portugal, paradis fiscal pour retraités

Le Figaro04/05/2013 à 11:31
Une circulaire du 3 août 2012, entrée en vigueur le 1er janvier 2013, prévoit que les résidents portugais percevant des retraites de source étrangère sont exonérés d'impôts sur leurs pensions privées.

Chapeaux de paille et baguettes de pain sous le bras, les retraités français pourraient être nombreux à être tentés d'émigrer vers les plages de l'Algarve ou des Açores pour échapper à l'impôt tricolore. Moins couru que la Suisse, moins connu que la Belgique, le Portugal présente un certain intérêt pour les plus hardis d'entre eux, prêts à rompre tous liens avec la mère patrie.

Selon Xavier Rohmer, avocat associé au cabinet August & Debouzy, les retraités français s'installant au Portugal pourraient, depuis peu, être exonérés d'impôts sur le revenu pour les pensions issues de carrières effectuées dans le secteur privé.

Une circulaire du 3 août 2012, entrée en vigueur le 1er janvier 2013, prévoit que les résidents portugais percevant des retraites de source étrangère sont exonérés d'impôts sur leurs pensions privées. Une condition cependant pour éviter les effets d'aubaine: que le candidat potentiel au nouveau statut de «résident non habituel» n'ait pas eu de résidence fiscale lusitanienne lors des cinq dernières années. Bref, le candidat à l'exil doit être un nouveau venu. Lisbonne souhaite que ces immigrés délient leur bourse pour soutenir la croissance portugaise en investissant, par exemple, dans la pierre.

Attester de 183 jours au minimum de présence annuelle au Portugal

Selon Xavier Rohmer, la convention fiscale entre la France et le Portugal ne s'oppose pas à une telle démarche, puisqu'elle attribue au Portugal le droit exclusif d'imposer ou non les retraites. Or, ce pays exonère depuis janvier les retraités français du secteur privé.

Pour ces derniers, la côte lusitanienne est donc devenue un eldorado. Pour en profiter, les ressortissants français doivent toutefois impérativement devenir résidents fiscaux portugais et notamment attester de 183 jours au minimum de présence annuelle au Portugal. Par ailleurs, ils ne doivent plus rien posséder en France, et surtout plus de foyer, au sens fiscal du terme. Ce régime fiscal avantageux est prévu pour une durée de dix ans.

Le Portugal n'est pas pour autant un paradis fiscal pour tous, puisque les autres ressources sont taxées. Et pour certains types de revenus (dividendes, intérêts...), la France conserve son droit d'imposition. Le Portugal veut devenir un jour la Floride de l'Europe, mais Bercy tolérera-t-il longtemps ce que certains considèrent déjà comme une anomalie?

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.