Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Le paiement sur smartphone décollera vraiment en 2012

Le Figaro11/04/2012 à 21:13
INFOGRAPHIE - En 2012, 100 millions de smartphones seront équipés de la fonction de paiement sans contact.


Cliquez sur l'image pour l'agrandir.

Annoncé depuis plusieurs années, le paiement à partir d'un téléphone mobile devrait décoller en 2012. Les opérateurs de téléphonie mobile, alliés aux banques, doivent «se presser pour lancer leurs solutions d'ici à la fin de 2012. La fenêtre de lancement est étroite. Sinon, les opérateurs savent que les Apple ou autre Google auront leur solution à proposer», assure Olivier Piou, le patron du français Gemalto, numéro un mondial des cartes à puce. Pour l'instant, le géant des moteurs de recherche n'a pas rencontré le succès escompté avec son «Google Wallet». Après des failles de sécurité, aux États-Unis, Verizon et AT & T en ont bloqué l'usage.

Aux États-Unis, pour le paiement sans contact, les opérateurs sont alliés autour du projet Isis. «Nous avons conclu une alliance entre Verizon, AT & T Wireless et T-Mobile avec trois banques, JPMorgan, Capital One, Barclays, et quatre émetteurs de cartes: Visa, MasterCard, American Express et Discover», explique Ralph de la Vega, patron d'AT & T Wireless.

Les projets se multiplient

Pour l'Amérique latine, l'opérateur Telmex, contrôlé par le milliardaire Carlos Slim, s'est allié à Banamex, filiale de Citi Group, pour développer le paiement sur mobile dans toute la région. Ce second projet «devrait être le plus gros. Car le nombre d'utilisateurs de téléphones mobiles avec des cartes prépayées y est plus grand qu'aux États-Unis», assure Olivier Piou.

De son côté, le français Oberthur participe au projet de Visa qui «envisage d'intégrer une carte de paiement virtuelle dans les mobiles d'Intel». Dans cinq pays européens (Allemagne, Espagne, Pays-Bas, Royaume-Uni et Turquie), Visa est allié à Vodafone pour proposer le service de paiement sans contact d'ici à la fin de l'année.

Les projets se multiplient. Les experts tablent en 2012 sur 100 millions de smartphones équipés de la fonction de paiement sans contact, contre seulement 10 millions d'appareils en 2011. Mais le mobile sert déjà au transfert d'argent. «2 milliards de personnes dans le monde n'ont pas accès aux services financiers», souligne Diane Scott, directrice marketing de Western Union.

Dans plusieurs pays d'Afrique de l'Ouest, Orange remplit déjà ce rôle de banquier pour transférer de petits montants entre utilisateurs de mobiles, mais sans faire appel à la technologie dite «NFC».

LIRE AUSSI:

» Nokia n'a pas réussi à redresser la barre

» Les cartes à puce «sans contact» se généralisent

» L'intérêt pour le paiement mobile croît en France

» Les banques à la conquête du mobile

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.