Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Le moral des Européens en hausse, boosté par les séniors

RelaxNews02/02/2016 à 05:30

En matière de numérique, les seniors se connectent davantage que les plus jeunes. ( Martin Novak/shutterstock.com)

(Relaxnews) - Les Européens se disent plus confiants en l'avenir de leur pays et de leur situation personnelle, d'après l'Observatoire Cetelem de la consommation 2016 qui a étudié 13 pays. Les plus optimistes sont les Espagnols et les Italiens, devant les Français. Une population se démarque par son enthousiasme et son activité de consommation : les seniors.

Avec une note moyenne de 4,7/10 dans les pays suivis par L'Observatoire Cetelem, le niveau observé est presque celui d'avant-crise (4,8 en 2008). Les plus optimistes se trouvent en Espagne et en Italie (+1), puis en France (+0,4). Les Allemands, eux, restent très confiants sur la situation de leur pays (5,7, soit 1 point de plus que la moyenne), mais enregistrent pour la première fois une baisse significative depuis 6 ans (-0,7pt).

Des Européens plus confiants en leur situation personnelle

Ce regain d'optimisme concerne aussi l'appréciation des ménages européens sur leur situation personnelle : ils s'attribuent une note moyenne de 5,6/10 , une note portée par la hausse du pouvoir d'achat due en grande partie à la forte baisse des prix du pétrole.

Certaines tendances demeurent : Italiens, Danois, Britanniques ou Portugais sont plutôt frileux alors que les Roumains, les Tchèques, les Polonais et les Slovaques plus dépensiers. 42% des personnes interrogées ont l'intention d'épargner plus (+7pts) en 2016 et 39% prévoient davantage de dépenses (+4pts). Le poste "Voyages et loisirs" reste en tête des intentions d'achat (56%, +2pts), devant le numérique (52%, +3pts) suivi des produits électroménagers (39%, +3pts) : globalement, les intentions de consommer sont en hausse.

Les séniors sont enthousiastes et consomment, 40% d'entre eux voyagent

Les séniors - les plus de 50 ans - représentent 38,5% des sondés. D'après l'Observatoire, les seniors privilégient les activités à domicile comme le jardinage, le bricolage, la lecture. Ils y consacrent 6h30 par semaine, soit 1h de plus que les plus jeunes. Aussi, 1 senior sur 3 a un engagement associatif mensuel. Leur temps libre et leurs revenus permettent à 40% d'entre eux de voyager, soit 4 points de plus que leurs cadets.

En matière de numérique, les seniors se connectent davantage que les plus jeunes. Ils passent 27h par semaine devant leurs écrans (Internet et télévision confondus), 20% de temps en plus que leurs cadets. Et sont connectés à Internet en moyenne 13 heures et 15 minutes par semaine (1 heure de plus que les jeunes). En France, plus d'un sexagénaire sur quatre est membre d'un réseau social, soit deux fois plus qu'il y a 5 ans. Ils préparent leurs achats sur Internet même s'ils préfèrent encore effectuer dans des points de vente physiques (plus de 1 senior sur 2), essentiellement pour sa dimension relationnelle.

Méthodologie : Les analyses sociologiques et économiques ainsi que les prévisions ont été réalisées en collaboration avec la société d'études et de conseil BIPE (www.bipe.com). Enquête réalisée via Internet en novembre 2015 par TNS-Sofres (panel TNS-LSR) méthode des quotas. L'échantillon est composé d'hommes et femmes âgés de 18 à 75 ans représentatifs de la population du pays ciblé. Représentativité assurée selon la méthode des quotas sur les critères : sexe, âge, région et classe sociale. Au total, 10 600 interviews ont été réalisées, 800 interviews par pays, sauf France : 1 000 interviews. 13 pays : Allemagne, Belgique, Danemark, Espagne, France, Hongrie, Italie, Pologne, Portugal, République tchèque, Roumanie, Royaume-Uni et Slovaquie.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.