Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Le marché du muguet en 5 chiffres

Le Figaro30/04/2015 à 14:39

Cette année encore, le 1er mai sera l'occasion d'offrir un brin de muguet. Porte bonheur pour les uns, fête du travail pour les autres, au-delà du symbole, cette fleur représente un marché officiel de 26,5 millions d'euros. Dans la réalité, il est quatre fois plus important.

•Un marché de 26,5 millions d'euros

Chaque année, il se vend autour de 60 millions de brins, soit en moyenne un brin par Français, selon les maraichers nantais. Les dépenses des ménages pour l'achat de muguet en 2014 ont représenté, selon l'institut TNS Sofres, un montant global de 26,5 millions d'euros, en baisse de 1% par rapport à 2013 et même de près de 6% par rapport à 2012. Ces chiffres sont en vérité bien plus élevés, car ils ne comprennent pas les achats effectuées sur la voie publique auprès des particuliers et des associations. «Avec un prix moyen d'achat de 1,5 euro, le marché pèse environ plus de 90 millions d'euros, auquel il faut ajouter le muguet des bois qui représente grosso modo 10 % de cette somme», indique Patrick Verron, conseiller technique de la Fédération des maraichers nantais, soit un marché global de 100 millions d'euros.

• Stabilité des prix: 1,5 euro

Les dernières cotations relevées dans les différents marchés d'intérêts nationaux (MIN), qui commercialisent le muguet (Rungis, Nantes et Bordeaux), affichent une stabilité des prix. Le brin 1ère catégorie (une tige de 20 à 25 centimètres, avec 14 à 20 clochettes), c'est-à-dire le cœur du marché, se négocie à 0,44 euro hors taxe à Rungis. Loin du pic de 2011 de 0,55 euro le brin hors taxe. A l'autre bout de la chaîne, les fleuristes devraient proposer un brin de muguet autour de 1,50 euro.

• 85% du muguet produit à Nantes

Le climat océanique doux et humide du pays nantais est favorable à la culture du muguet, une fleur qui n'aime pas trop le soleil. Les maraîchers nantais produisent 85% du muguet français, autour de 45 millions de brins. Le reste, près de 15 millions de brins, est en provenance de la région de Bordeaux.

• 500 ans d'histoire

En 2013, les maraîchers nantais ont fêté les 500 ans de la culture du muguet qu'ils étaient allés chercher dans les sous-bois pour la cultiver dans leur jardin. Au Moyen-Age, on l'offrait en signe d'amour à celle qu'on aimait. Le 1er mai 1560, le roi Charles IX à qui les maraîchers nantais avait offert un bouquet de muguet répandit cette tradition à l'ensemble du royaume. Elle fut reprise ensuite par les syndicats ouvriers en souvenir du 1er mai 1886 à Chicago. Les syndicats américains se soulevèrent pour réclamer la journée de huit heures de travail. L'églantine rouge est remplacée par le muguet et devient également l'emblème des contestations du 1er mai. En mémoire de cette journée, la France décida en 1889 que le 1er mai sera une journée chômée, fériée et payée.

• 6000 salariés, dont 4000 saisonniers pour la cueillette

Pour cueillir les 60 millions de brins de muguet, il faut de la main d'œuvre: 4000 saisonniers, qui viennent épauler les 2000 salariés travaillant chez les maraîchers. La cueillette démarre 15 jours avant la date fatidique. Les retraités sont de plus en plus nombreux à venir participer à cette tâche, mais ils restent minoritaires (environ 10% des saisonniers). Le gros des bataillons sont des étudiants ou des travailleurs occasionnels, dont beaucoup de main d'œuvre étrangère.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.