Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Le Livret A reste-t-il intéressant ?

Le Figaro12/07/2013 à 13:51
La Banque de France recommande un taux du Livret A à 1,25%. » Livret A : la Banque de France recommande un taux à 1,25%

Que faire de son Livret A? De nombreux épargnants se posent aujourd'hui la question car dans quelques jours, ce placement vedette sera nettement moins rémunérateur. La Banque de France vient de recommander d'abaisser le taux du Livret A à 1,25% à partir du 1er août, contre 1,75% actuellement. Le taux de ce placement aurait dû reculer à 1% si la formule prévue par la loi avait été appliquée à la lettre mais le gouverneur de la Banque de France, Christian Noyer, a choisi d'y déroger car cela «conduirait à une forte variation et à un niveau inédit de la rémunération du Livret A». En effet, «le gouverneur de la Banque de France propose en conséquence de limiter à 0,50 point la baisse du taux du livret A, ce qui permettrait de maintenir au cours des prochains mois une rémunération très largement positive de l'épargne réglementée tout en diminuant d'une façon significative le coût du financement de l'économie», ajoute-t-il. Pierre Moscovici, le ministre de l'Économie, doit encore trancher.

À 1,25%, le niveau a été atteint pour la première fois lors de la récession de 2009. Le taux du Livret A, du Livret de développement durable (LDD) et du Livret Bleu avait déjà baissé de 0,5 point le 1er février. En six mois seulement, la rémunération des placements réglementés devrait donc fondre de 1 %. Ce qui est loin d'être neutre.

Désormais, un Livret A au plafond (22.950 euros) devrait rapporter 286,9 euros par an contre 401,60 euros lorsque le taux était à 1,75 %. Et le détenteur d'un Livret de développement durable (LDD) au plafond (12.000 euros) gagne 150 euros par an contre 210 euros précédemment.

Des rémunérations non imposées

Mais dans le contexte actuel de taux d'intérêt très bas, ces rémunérations restent finalement correctes et difficiles à battre, car elles ne sont pas imposées. Ce qui n'est pas le cas de la majorité des autres placements. À commencer par les livrets bancaires, concurrents directs du Livret A. Depuis le 1er janvier, en effet, les revenus du patrimoine (plus-values, intérêts, dividendes...) sont taxés au barème de l'impôt sur le revenu, auquel il faut ajouter les prélèvements sociaux. Certes, la majorité des banques en ligne offrent des taux promotionnels canons (entre 5,5 % et 4 % brut) aux nouveaux clients pendant trois ou quatre mois. Mais, c'est ensuite la douche froide, les taux tombant à des niveaux nettement inférieurs à celui du Livret A (entre 1 % et 2,2 % avant impôt), et de l'inflation. Les épargnants ne s'y sont d'ailleurs pas trompé. «L'afflux de fonds vers le Livret A et le LDD s'est effectué au détriment des livrets bancaires et des dépôts à vue», note l''Observatoire de l'épargne réglementée.

«Le Livret A est un placement simple, souple et sur, qui correspond à ce que recherchent aujourd'hui les ménages», justifie Philippe Crevel, secrétaire général du Cercle des Épargnants. La baisse du taux du Livret A pourrait cependant redonner un peu d'éclat aux fonds en euros des contrats d'assurance-vie, dont la rendement a fondu ces dernières années. Ils ont rapporté 2,9 % en moyenne en 2012 (avant prélèvements sociaux de 15,5 %) et leur rémunération devrait encore baisser cette année (2,8 % selon certains experts). Le gouvernement prévoit cependant de réformer ce placement de long terme, au capital garanti.

Comme toujours, les épargnants qui espèrent de meilleurs rendements devront accepter de prendre plus de risques en investissant par exemple sur les marchés actions...

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.