Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Le levier du crédit de Sofipierre dynamise les investissements

Primaliance18/08/2015 à 00:00

A l’issue de l'exercice 2014, le conseil de surveillance de Sofipierre (Sofidy) ne ménage pas ses louanges en soulignant « l’importance et la qualité du travail accompli ». Les performances  sont là pour en témoigner : le taux de distribution s'élève à 5 % tout en constatant un prix moyen de la part en hausse de 1,83 % revue de détail.

Une collecte (7,1m€) adaptée. Elle a assuré une parfaite liquidité du marché secondaire comme plusieurs acquisitions (11,7m€). Axée uniquement sur des commerces (Paris, Lyon, Belgique) ces investissements procurent rentabilité globale de 6,41 %. Malgré une trésorerie de 4,8m€ fin décembre en attente d'être investie,  Sofipierre a préféré profiter du bas niveau des taux pour financer ses acquisitions ce qui porte son endettement total à 26,7m€ (dont 3,3m€ au titre de 2014) soit 32,4 % de la valeur des actifs immobiliers. Par rapport à la valeur d'expertise du patrimoine, l'endettement ressort à 36,7 % contre 40,6 % fin 2013.

Des arbitrages ciblés. Ils se sont déroulés conformément à une stratégie visant à céder des logements (1,5m€ Paris et Nîmes) au profit d'actifs commerciaux.

Une gestion locative efficace. Les actions menées pour améliorer le taux d’occupation financier ont été récompensées. Il  ressort en moyenne à 93,08 %. Une hausse significative par rapport à 2013 où il atteignait à 89,96%.

Les résultats financiers satisfaisants: L’emploi de la trésorerie disponible et l’augmentation du taux d’occupation ont permis une hausse du revenu par part sur l’exercice (+ 0,4 %). La maîtrise des charges immobilières et la diminution des charges financières ont également concouru à l’amélioration du résultat courant qui s’établit à 27,52 € (+ 7,8 %, 25,54€). Et le dividende (27€) rapporté au prix moyen acquéreur (540€) a offert aux associés un taux de distribution de 5 %. Ce niveau est moindre qu'en 2013 (5,09%) mais il ne faut pas oublier aussi que le prix de la part a augmenté en parallèle de 1,83 % sur un an. Elle est passée de 530,3€ à 540€. Enfin, il faut noter que le dividende s'est maintenu grâce à un prélèvement de 0,95€ sur le report à nouveau. Ce dernier s'élève à 13,19€ soit près de 6 mois de distribution.

Et l'avenir ? Sofipierre entend continuer d’investir de façon sélective dans des actifs majoritairement commerciaux et accessoirement de bureaux. Bien sûr, grâce à un « recours modéré à l’emprunt ». Conformément à des statuts prévoyant un plafond maximum d’endettement « fixé à 50 % de la valeur de réalisation des immeubles fin décembre », Sofidy estime nécessaire de relever son enveloppe de crédit autour de 41,26m€. Pour cause, depuis le début de l'année, la SCPI a réalisé de nombreuses acquisitions (8,7m€) un peu partout en France tandis que la collecte (nette) atteint 4,5 m€. Du côté du taux d'occupation, tout va bien. Il continue de grimper pour s'établir à 95,21 % au 2ème trimestre. Enfin, comme l'année dernière à la même époque, Sofipierre a versé un dividende de 5,01€. De quoi ne pas perturber les prévisions annuelles toujours prudentes de Sofidy : sur l'ensemble de l'année, Sofipierre devrait distribuer un revenu dans une fourchette comprise entre 26€ et 28€.


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.